Images : À 21 ans, elle se fait avorter puis elle se suicide quelques semaines plus tard. La raison est déchirante.

À 21 ans, elle se fait avorter puis elle se suicide quelques semaines plus tard. La raison est déchirante.

Quelle tragédie!

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
908 908 Partages

Jade Rees, 21 ans, était enceinte de l’enfant de son copain, lorsqu’il l’a quittée pour une autre femme. Après que leur relation de cinq mois se soit terminée, Rees, dévastée, s’est fait avorter.

Quelques semaines après avoir subi son avortement en octobre dernier, Rees a tenté de se suicider. La jeune femme du Royaume-Uni a été emmenée en urgence à l’hôpital après une overdose de médicaments vendus sur ordonnance. Après que les médecins l’aient sauvée, Rees a été admise dans un programme de services psychiatriques.

Mais à peine quelques jours après cet épisode, la jeune femme s’est pendue, chez elle. La mère de Rees a été la première à découvrir le corps de sa fille le 4 novembre, le matin suivant son suicide, avec une pile de notes effroyables qu’elle avait écrites à l’attention de ses parents et de son fils de deux ans. Les parents ont découvert aussi que leur fille écoutait la chanson « Small Bump » d’Ed Sheeran lorsqu’elle s’est enlevée la vie.

Voici un extrait des paroles :

Tu n’es qu’une petite bosse inconnue et tu grandiras dans ta peau

Avec un sourire comme le sien et une fossette au menton

(Oh) Les ongles de tes doigts sont de la taille d’une moitié de grain de riz

Et les paupières fermées s’ouvriront bien grandes bientôt avec un petit coup

Dans quatre mois tu ouvriras les yeux

La chanson, écrite depuis la perspective d’une amie de l’auteur, communique la souffrance qu’un parent vit lorsqu’il perd un enfant, même si la chanson parle de fausse couche.

Dans les notes qu’elle laisse derrière elle, Rees décrit la culpabilité et la douleur qu’elle a ressenties en suivant sa procédure. Elle écrit que la décision d’avorter l’a laissée « en détresse et bouleversée » au point que la vie lui était insoutenable.

Une enquête du coroner de Rochdale a révélé que la jeune maman avait un historique de dépressions et de troubles alimentaires qui avaient commencés alors qu’elle n’avait que 14 ans. Après que des médecins l’aient diagnostiquée anorexique, on lui a prescrit des antidépresseurs qu’elle a cessé de prendre en 2013, alors qu’elle était enceinte de son fils.

Même si le père de l’enfant et elle ont rompu alors qu’elle était enceinte de quatre mois, Rees, toujours adolescente à l’époque, a su maîtriser les circonstances étonnamment bien, rapportait the Metro.

Le spécialiste psychiatrique qui était en charge de son cas, le Dr. Easodhavidhya Elangomo, disait au Daily Mail qu’après sa première overdose, Rees a dit « qu’elle regrettait et promettait de se garder en sécurité. » Elle ne prenait pas d’antidépresseurs à ce moment, dit Elangomo.

« En fonction des circonstances et du contenu de ses notes, je suis convaincu que Jade connaissait les conséquences de ses actes, » dit Matthew Cox, l’assistant du coroner qui a enregistré son décès. 

Partager sur Facebook
908 908 Partages

Source: theblaze.com/stories/2016/04/04/woman-21-hangs-herself-weeks-after-having-an-abortion-leaves-collection-of-chilling-notes/ · Crédit Photo: Facebook