Images : À l'enterrement de sa petite soeur, un garçon lui offre un dernier cadeau. Tout le monde est en larmes et ça aurait pu être évité tellement facilement.

À l'enterrement de sa petite soeur, un garçon lui offre un dernier cadeau. Tout le monde est en larmes et ça aurait pu être évité tellement facilement.

Ça aurait pu être évité tellement facilement

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
1,950 2.0k Partages

Nous sommes à l’approche des fêtes de fin d’année et une femme recherche une poupée pour sa nièce dans un magasin de jouets. Elle trouve la poupée parfaite et imagine déjà la petite fille, souriante, déballer le cadeau.

En regardant dans son sac à main si elle a assez d’argent, un soupir attire son attention, découvrant un jeune garçon regardant les poupées.

Il n’a que 10 ou 12 ans tout au plus, porte un chapeau d’un bleu sombre en laine, a les cheveux bruns et bouclés, porte une veste et un pantalon de velours côtelé noir. Ses souliers de sport gris sont à moitié lacés et il semble triste et elle lui demande la raison derrière cette tristesse.

La dame se rend compte qu’il refoule ses larmes et porte un ruban rose à sa manche gauche…

« Bonjour petit, que fais-tu ici tout seul ? »

Sans se retourner, il dit qu’il veut acheter une poupée pour sa petite sœur.

Elle lui dit que c’est une bonne chose et lui demande la raison de ses larmes. Le garçon la regarde avec ses grands yeux et lui dit qu’il n’a pas assez d’argent.

Alors qu’elle lui dit que le Père Noël la lui apportera peut-être, il lui répond « Où ma sœur se trouve maintenant, le Père Noël ne va pas. » La gorge nouée, la dame lui demande où est sa sœur.

Le petit garçon lui répond alors : « Elle est au ciel et je veux qu’elle emmène quelque chose de beau avec elle là-bas, où maman va la retrouver bientôt. C’est pour ça que je voulais lui prendre une poupée. »

Attristée et émue par son histoire, elle se penche près du garçon et lui dit : « Viens, compte avec moi, on va vérifier si tu as assez d’argent. » Alors elle compte son argent avec lui et glisse des billets supplémentaires discrètement.

Le regard du garçon s’illumine, voyant qu’il a assez de sous pour acheter la poupée. « Woah ! Je vais même pouvoir acheter ses fleurs préférées, elle adore les roses blanches ! »

Et le garçon disparaît rapidement, empressé.

Flickr / zionfiction

Se demandant s’il disait la vérité ou si elle avait fait la bonne chose, elle écarte le mensonge des possibilités.

Twitter / pineconeshoppe

Bouleversée, elle quitte le magasin sans acheter la poupée pour sa nièce et aperçoit les grands titres des journaux. On y parle d’un accident où un conducteur ivre a blessé gravement une femme et sa fille. La petite fille est décédée dans l’ambulance et la mère est toujours dans un coma profond et lutte pour sa vie. S’agit-il de la mère et de la sœur du jeune garçon ?

Flickr / kevincortopassi

Deux jours plus tard, en lisant la rubrique nécrologique, elle remarque que la femme de l’hôpital est décédée, voyant les dates des obsèques, elle décide d’y aller avec un bouquet de roses blanches.

Flickr / lisacee

Elle y voit le garçon, une rose blanche et une poupée pour sa sœur dans les mains, aux côtés de son père qui lutte contre le chagrin. Sans un mot, tandis que les larmes coulent, elle voit le garçon poser la fleur et la poupée sur le cercueil qu’on descend dans la fosse. Elle voit chez le petit garçon des yeux d’adulte, et cela lui brise le cœur.

Flickr / Ann Larie Valentine

Une autre famille brisée à cause d’un conducteur en état d’ébriété… 

Partager sur Facebook
1,950 2.0k Partages

Source: heftig.de/eine-einzige-entscheidung
Crédit Photo: Flickr / Ann Larie Valentine