Images : Après une crise d'épilepsie, elle perd la mémoire... et retombe amoureuse de son petit ami.

Après une crise d'épilepsie, elle perd la mémoire... et retombe amoureuse de son petit ami.

Le véritable amour !

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
516 516 Partages

Jessica Sharman a eu une attaque en mars dernier, ce qui lui a causé des troubles de mémoire.

Âgée de 19 ans, la jeune femme de Tunbridge Wells, a dû faire face à une épreuve de taille, à devoir réapprendre toute sa vie. Ceci comprenant ses relations avec ses parents et son petit ami.

Elle a tout oublié, souffrant d’amnésie. En 2010, Jessica a appris souffrir d’épilepsie et son attaque dévastatrice a eu lieu au travail.

Son petit ami, Richard Bishop, a réagi rapidement, malgré ses efforts, elle a subi une grande perte de mémoire.

« Je ne savais pas ce qui se passait, » raconte Jessica. « Les pertes de mémoires après une attaque sont habituelles. Mais quand j’ai vu cette femme courir vers moi, j’ignorais de qui il s’agissait. C’était ma mère et je la fixais. Mon monde s’est écroulé. Ma famille m’était étrangère, on me parlait de ma vie et ça ne voulait rien dire pour moi. »

Toutefois, des photos de famille ont su la convaincre de ses liens avec ses parents, Lisa et Gary. Mais pour Richard, c’était une autre paire de manches, pour Jessica, il s’agissait d’un étranger.

« Ils m’ont laissée seule avec lui et j’ai détesté ça, » raconte Jessica. « C’était un étranger. Richard m’a emmenée à ce qui était notre parc préféré, mais je ne voulais même pas marcher à ses côtés. Quand il a voulu prendre ma main, je l’ai retiré. Il était dévasté, mais déterminé à ce que l’on se retrouve. Passionné comme il était à prendre soin de moi, j’ai accepté de sortir avec lui, sans promesses. »

Jessica s’inquiétait qu’elle subisse d’autres pertes de mémoire, demeurant positive, afin de regarder vers l’avenir.

« J’ai retrouvé une vie grâce à ma famille et à Richard. Je me sens si chanceuse qu’il demeure à mes côtés, même s’il était un parfait étranger à mes yeux. Il vit pratiquement chez moi et notre relation se renforce.

Après cette année, je sais que je peux tout traverser. Pour le moment, je préfère acquérir de nouveaux souvenirs. »

Partager sur Facebook
516 516 Partages

Source: Unilad · Crédit Photo: SWNS