Images : Ce barbier balance ses clients dans la cave pour les tuer. Là, un autre gars les dépèce, vous n'en reviendrez pas ce qu'ils font des corps ensuite!

Ce barbier balance ses clients dans la cave pour les tuer. Là, un autre gars les dépèce, vous n'en reviendrez pas ce qu'ils font des corps ensuite!

C'est à faire vomir!

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
3,116 3.1k Partages

La rue Chanoinesse de Paris, une petite artère se trouvant sur l’Île de la Cité est bien connue des fins palais parisiens au 15e siècle. À cette époque, tout Paris s’y précipitait pour acheter des petits pâtés de viande savoureux, concoctés par un pâtissier, situé au numéro 20. Leur saveur exceptionnelle est réputée et même le roi Charles VI vient y assouvir son péché mignon.

Or, on ne sait pas exactement ce qu’il s’y trouve. Situé à côté d’une échoppe d’un barbier, le pâtissier s’entend très bien avec son voisin et les deux partagent une cave.

Cependant, dans cette cave, ils mènent un commerce diabolique qui sème l’horreur.

Le barbier y attire de jeunes étudiants étrangers, habitant sur l’Île de la Cité. Et pourquoi eux en particulier ? Parce que leurs disparitions seront presque inaperçues.

Dès qu’il les a rasés, le barbier les envoie dans cette cave où il les égorge avec son rasoir. Par la suite, le pâtissier entre en scène, récupérant les corps pour les réduire en chair à pâté… et avec cette viande humaine, il concocte ses fameux pâtés.

Sans le savoir, les parisiens se livrent au cannibalisme en savourant les pâtés de la rue Chanoinesse ! Ce macabre marché durera 3 ans, et sans un témoin canin, il aurait pu continuer plus longtemps.

L’une des victimes possède un chien et celui-ci l’attend devant le salon du barbier, désespéré. De plus, l’étudiant est marié et sa femme retrouvera leur chien qui refusera de quitter l’endroit.

Elle se doute que quelque chose ne va pas et alerte la police, qui mènera l’enquête jusqu’à découvrir l’horreur.

La cave est emplie de chair et d’os humains…

Le barbier et le pâtissier seront brûlés vifs pour leurs crimes et leurs boutiques rasés. Cette section de la rue Chanoinesse sera longtemps laissée à l’abandon.

Un siècle plus tard, elle sera reconstruite et il ne reste que quelques pierres de la cave originelle. Ironiquement, le numéro 20 de la rue Chanoinesse est aujourd’hui occupé par la police qui y abrite des véhicules.

Nul doute que ces crimes aient inspiré l'histoire de Sweeney Todd, le sanguinaire barbier de Fleet Street.

Partager sur Facebook
3,116 3.1k Partages

Source: Féroce · Crédit Photo: Pinterest