Images : Ce petit garçon n'arrive pas à marcher ni à parler et il est rejeté de tous... puis un jour, un petit miracle se produit enfin!

Ce petit garçon n'arrive pas à marcher ni à parler et il est rejeté de tous... puis un jour, un petit miracle se produit enfin!

Atteint d'une maladie incurable, il souffre atrocement...

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
314 314 Partages

Ramesh Darji, un garçon de la campagne népalais âgé de 11 ans, attire bien les regards depuis quelques mois.

15 jours après sa naissance, Nar Kumari, sa maman, remarque que sa peau pèle et que se forment d’épaisses croûtes. De plus, l’enfant en souffre horriblement. Elle visite alors de nombreux hôpitaux avec son mari, Nanda, et Ramesh, et se retrouve désemparée car les médecins n’ont jamais rien vu de tel.

À cinq ans, Ramesh souffre de plus en plus et est incapable de marcher. Il communique peu, en fait, seulement pour dire qu’il a faim ou veut aller aux toilettes. Ses pleurs et hurlements sont incessants et ses parents ne savent plus quoi faire. Son père confie qu’ « il était même devenu difficile de le regarder. »

On finit par diagnostiquer chez lui l’ichtyose, une maladie rare qui provoque un assèchement de la peau et la formation d’écailles, qui donne à la peau l’aspect de la roche, et à terme, Ramesh se transformera en pierre.

Incurable, il existe toutefois des traitements qui en limitent les symptômes, or ceux-ci sont trop coûteux pour Nanda et Nar, le père de famille ne gagnant que 60 euros par mois, bien en deçà de ce qui est nécessaire pour couvrir les soins médicaux prodigués dans des hôpitaux privés.

Avec le temps, sa maladie ne fait qu’empirer et à 11 ans, le garçon ne peut ni parler, ni marcher, en plus de souffrir atrocement. Les autres enfants sont effrayés par son apparence et n’osent pas l’approcher.

Alors qu’une journaliste du Katmandou Post traverse le village, elle aperçoit Ramesh et réalise une vidéo sur sa situation. Celle-ci fait le tour des réseaux sociaux, attirant l’attention de Sanjay Shrestha, une chanteuse népalais, qui en parle à Joss Tone avec qui elle collabore. Émue, la chanteuse britannique décide de lui apporter son aide.

Grâce à elle, Ramesh bénéficie de soins gratuits à l’université de médecine de Katmandou. Une page Gofundme, créée pour lui, a amassé près de 20 000 euros. Quant à Joss Stone, ce n’est pas la première fois qu’elle aide les plus démunis, car avec sa fondation, elle finance plus de 200 œuvres caritatives dans le monde.

Elle visite même Ramesh à l’hôpital ! Même si le rétablissement s’annonce long, sa famille, elle, reprend espoir.

Partager sur Facebook
314 314 Partages

Source: Féroce · Crédit Photo: Capture vidéo YouTube