Images : Ce que ces infirmières étaient forcées de faire dans les années 50 et 60 est fascinant!

Ce que ces infirmières étaient forcées de faire dans les années 50 et 60 est fascinant!

FASCINANT!

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
1,029 1.0k Partages

Le métier d'infirmier est très particulier et demande un type très spécial de personnes.

Dans les premiers jours des soins infirmiers, c’était une des rares professions où une femme était autorisée à pratiquer. Depuis, de nombreux aspects des soins infirmiers ont changé, le plus visible étant l'uniforme lui-même.

Faites défiler les images ci-dessous pour voir à quel point les uniformes d'aujourd'hui sont différents des robes énormes, tabliers et casquettes utilisés à l’époque !

Que pensez-vous de cette incroyable évolution ? Faite- le-nous savoir dans les commentaires !

Au 19e siècle, les soins infirmiers ont toujours été considérés comme une «profession de rue» et la plupart des infirmières portaient les uniformes des fonctionnaires, qui se composaient d'une robe noire ou imprimée avec un capuchon et un tablier.

Dans les années 1900, des pionnières comme Florence Nightingale montraient au monde comment les infirmières formées étaient importantes pour la santé et la durée de vie, en particulier pour les soldats.

Les infirmières formées ont commencé à porter des robes de couleurs claires avec des tabliers blancs et des casquettes pour indiquer qu'elles étaient des infirmières.

Grâce à l'influence de Nightingale, le métier d’infirmière est rapidement devenu un travail plus respectable, avec un système scolaire et des uniformes pour le personnel infirmier.

Les infirmières ont commencé à porter des chapeaux avec des bandes et des capes de couleur pour se distinguer et afficher leur rang de soins infirmiers. Les robes étaient encore longues et bien ajustées à la taille.

Dans les années 1900, de nombreux styles en vedette avaient un haut boutonné avec des collets pointus. Un plastron blanc recouvrait le torse de l'infirmière jusqu'à la taille.

Mais la Première Guerre mondiale a provoqué de grands changements dans l'uniforme d'infirmière. Les infirmières ont dû être plus rapides et capables de fournir des soins rapides, des sortes de poches ont donc été ajoutées et les manches sont faites pour être enroulées pour faciliter le mouvement.

Après la guerre, aucune infirmière ne voulait retourner aux robes volumineuses, couvre-chefs et tabliers de la décennie précédente.

Une robe blanche simple jusqu’aux chevilles a bientôt remplacé le costume lourd du passé, et a formé la base de l'uniforme d'infirmière que nous connaissons aujourd'hui.

La robe blanche à col et la casquette sont demeurées la norme pour les infirmières à travers les années 1930 et 40.

Cependant les tabliers étaient beaucoup plus simples au milieu des années 1940. Beaucoup se composaient d'un dossard épinglé avec une longue partie pour protéger le devant de la robe.

Blanchir le tablier qui avait été contaminé était beaucoup plus facile que de remplacer une robe entière. Les infirmières devaient être très prudentes pour ne pas propager la maladie par l'intermédiaire de leurs vêtements.

Dans les années 1950, des chapeaux simples pliés - parfois en papier - ont remplacé les grandes couronnes élaborées portées par les infirmières au cours de la Première Guerre mondiale.

Jupes et manches sont devenues encore plus courtes, en harmonie avec le style de l'époque.

Dans les années 1960, la plupart des gens faisaient leurs lavages avec une machine à laver et une sécheuse, ce qui signifie que les uniformes d'infirmières devaient devenir encore plus simples pour un nettoyage facile.

Les robes sont devenues moins moulantes et plus faciles à laver.

Dans les années 1970, le chapeau ou la casquette de soins infirmiers avait disparu de l'usage quotidien au travail.

Les uniformes ont commencé à ressembler à des vêtements réguliers, avec des infirmières portant des pantalons blancs.

Les chemises à col ouvert et un pantalon ont fait surface et sont devenus encore plus populaires dans les années 1980, entre autres parce que plus d'hommes sont entrés dans la profession.

Enfin, les infirmières pouvaient cesser de mettre des collants et portaient une paire de chaussures confortables !

Dans les années 1990, les infirmières de salle d'opération sont passées de l'uniforme blanc à des tenues plus faciles à nettoyer et à stériliser.

Bientôt, cette tenue peu dispendieuse et pratique s’est étendue aux infirmières des autres services de l'hôpital.

Depuis les années 1990, l'uniforme traditionnel de l’infirmière a été remplacé par des vêtements plus normaux dans la plupart des hôpitaux et des établissements de soins de santé aux États-Unis et en Europe.

Ces vêtements sont désormais disponibles dans de nombreuses couleurs différentes, des formes, des tissus et des gravures, avec beaucoup d'infirmières autorisées à choisir celui qu'elles veulent porter un jour donné.

Aujourd'hui, l'étiquette d’identité est la seule façon de faire la différence entre une infirmière, un chirurgien et un médecin

Partager sur Facebook
1,029 1.0k Partages

Source: littlethings.com/history-nurses-uniform-vcom