Images : Ce que les femmes devaient faire autrefois alors qu'elles étaient menstruées m'a troublé!

Ce que les femmes devaient faire autrefois alors qu'elles étaient menstruées m'a troublé!

Quelle évolution!

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
488 488 Partages

Les règles, une fonction du corps féminin avec un rôle essentiel, mais pourtant, on essaie de les camoufler et elles sont presque un tabou.

D’ailleurs, de nombreuses femmes ont honte de demander un tampon ou une serviette de rechange à quelqu’un.

Mais savez-vous ce qui précédait les tampons et serviettes sanitaires ?

Tout d’abord, les femmes perdaient beaucoup moins de sang qu’aujourd’hui. Elles se mariaient beaucoup plus tôt, et en l’absence de moyens de contraception, se retrouvaient enceintes. Certains problèmes de santé causaient des règles irrégulières et l’espérance de vie était plus courte.

Dans l’Antiquité, les égyptiennes se faisaient un genre de tampon en utilisant du papyrus humide, qu’elles s’inséraient dans le vagin. Quant aux grecques, elles prenaient des morceaux de bois qu’elles entouraient de linges. Les romaines, elles, avaient des serviettes hygiéniques faites de laine et de coton. Du côté des amérindiennes, on utilisait de l’écorce de cèdre, aux propriétés absorbantes très efficaces.

Les habitudes ont changé au fil des siècles. Au Moyen-Âge, les femmes ne mettaient pas de protections et tachaient dessous et robes. Afin que cela ne paraissent pas, elles portaient des vêtements foncés. Pour les femmes des classes moyennes et pauvres qui n’avaient pas les moyens de se changer régulièrement, elles demeuraient souillées presque pendant toute la durée de leurs règles.

Dès le 19e et le 20e siècle, les femmes ont commencé à se servir de tout ce qu’elles pouvaient : chiffons, tissus, serviettes hygiéniques réutilisables et lavables à la main. En 1930, on a commencé à produire des tampons, et au cours des années 1940, des éponges menstruelles ont vu le jour. Les serviettes hygiéniques jetables sont apparues à cette époque, mais devaient être attachées aux dessous avec des épingles à nourrice. Leur côté adhésif n’est apparu qu’en 1960.

Par chance, les choses ont bien en changé aujourd’hui, que ce soit dans la variété de produits d’hygiène, ou quant à l’acceptation des règles en société. 

Partager sur Facebook
488 488 Partages

Source: La Minute Bien-Être · Crédit Photo: Pinterest