Images : Ce qui est arrivé à cet avion a de quoi donner une frousse à n'importe qui!

Ce qui est arrivé à cet avion a de quoi donner une frousse à n'importe qui!

De quoi en avoir la peur de sa vie!

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
148 148 Partages

Prendre un vol peut s’avérer éprouvant, entre les turbulences, la ligne aérienne qui perd vos bagages, mais vous débarquez toujours en un seul morceau.

Enfin, ce n’est pas toujours le cas. Même s’il s’agit du mode de transport le plus sûr, il y a quelques occasions spectaculaires où les pilotes ont dû réussir des atterrissages improbables. Peut-être qu’après avoir eu connaissance de ces histoires vous préférerez le train.

Vol 1549 d’U.S. Airways

Sujet du film Sully mettant en vedette Tom Hanks, le vol 1549 a atterri dans la rivière Hudson de la ville de New York le 15 janvier 2009, seulement deux minutes après son décollage. Ce crash a été causé par un amas d’oies qui se sont fait aspirer par les moteurs de l’appareil. Chelsey Burnett « Sully » Sullenberger a réussi un atterrissage héroïque sans causer de blessures aux passagers, juste après la frappe des oiseaux.

Vol 243 d’Aloha Airlines

Le 28 avril 1988, le vol 243 d’Aloha Airlines a dû atterrir d’urgence quand celui qui provenait d’Hilo et allait à Honolulu, Hawaï, a connu une défaillance catastrophique. Cet incident est le résultat d’une fissure du métal suite à la corrosion. Un seul mort est à déplorer dans cet accident dans lequel le pilote a été capable de faire atterrir l’appareil malgré un trou béant dans le fuselage de l’avion.

Vol 5390 de British Airways

L’avion venait d’atteindre les 5 300 mètres d’altitude sur le trajet reliant Birmingham, Angleterre, à Malaga, Espagne, lorsque l’appareil a connu une décompression explosive à cause d’un pare-brise mal installé. Tim Lancaster, le pilote, a été aspiré par la fenêtre et ses genoux ont accroché la colonne de direction. Son co-pilote a su contre toute attente faire atterrir l’appareil sans causer de morts. Lancaster est toujours vivant, mais il a subi des engelures et plusieurs fractures.

Vol 705 de Federal Express

Cargo transportant une cargaison de matériel électronique, le vol 705 de FedEx a décollé le 7 avril 1994. À bord se trouvait un homme déguisé. Auburn Calloway souhaitait en finir avec la vie, craignait de perdre son travail et espérait que sa famille amasse les 2,5 millions de dollars que son assurance-vie offrait en cas de décès. Il a essayé de prendre le contrôle de l’appareil, prévoyait de tuer l’équipage qui a été capable de le soumettre et de faire un atterrissage d’urgence.

Vol 16 de LOT Polish Airlines 

Avec un train d’atterrissage refusant de se déployer, le vol 16 de LOT Polish Airlines a dû forcer un atterrissage le 1er novembre 2011. En partance de Varsovie jusqu’à Newark, dans le New Jersey, le pilote Tadeusz Wrona a fait des cercles autour de l’aéroport pendant des heures afin de consommer un maximum de carburant et permettre aux équipes d’urgence de se préparer au pire. L’atterrissage risqué bien préparé, aucun blessé n’a été déploré.

Vol 8 de Reeve Aleutian Airways

Quittant Cold Bay, Alaska, pour Seattle, dans l’état de Washington, le 8 juin 1983, un propulseur s’est détaché du vol 8 de Reeve Aleutian Airways et a frappé le fuselage de l’appareil. Les pilotes ont su atterrir à Anchorage, sans aucun blessé parmi les passagers et l’équipage.

Vol 236 d’Air Transat

Ce vol qui partait de Toronto, Canada, à destination de Lisbonne, au Portugal, a connu une perte d’alimentation complète pendant quatre heures, suite à une fuite de carburant. Heureusement, les pilotes étaient expérimentés en vol plané et ont su faire planer l’avion sur 120 km avant d’atterrir d’urgence dans les Açores. Il s’agit du plus long vol plané d’un jet transportant des passagers de l’histoire.

Vol 110 de TCA

Les conditions météorologiques étaient extrêmes pour le vol 110 de TCA, quittant Belize pour joindre la Nouvelle-Orléans, en Louisiane le 23 mai 1988. Pluie torrentielle, grêle, vent, nommez-les, ils les ont connus. Les moteurs se sont enflammés avant de lâcher. Toutefois, les pilotes ont su faire planer l’appareil pour atterrir sur une digue gazonnée, juste à l’est de la Nouvelle-Orléans, sans déplorer de blessures.

00-DLL d’European Air Transit

Après avoir décollé de Baghdad le 22 novembre 2003, ce cargo a été frappé par un missile sol-air. L’équipage composé de trois personnes a vu l’aile s’enflammer alors que l’avion perdait ses contrôles hydrauliques. Malgré un atterrissage forcé à pleine vitesse, il n’y a eu aucun blessé et l’appareil a pu atterrir de façon sécuritaire. 

Partager sur Facebook
148 148 Partages

Source: boredomtherapy.com/frightening-emergency-landings/2/?as=6053859237547&pas=1 · Crédit Photo: Boredom Therapy