Images : Cette femme a sauvé 3000 bébés de la mort dans les camps d'extermination à Auschwitz

Cette femme a sauvé 3000 bébés de la mort dans les camps d'extermination à Auschwitz

Un ange venu du ciel!

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
2,269 2.3k Partages

Dans l’enfer d’Auschwitz, Stanislawa Leszcynski était sage-femme, résistant à la barbarie nazie. Grâce à elle, 3000 bébés sont nés !

En 1939, l’Allemagne nazie envahit la Pologne, démarrant la Seconde Guerre Mondiale. La vie de millions d’habitants est chavirée, leurs quartiers détruits, alors que d’autres deviennent des ghettos pour Juifs, comme à Varsovie.

Et justement à Varsovie, la famille de Stanislawa n’est pas épargnée, même s’ils sont de confession catholique. Avec son mari Bronislaw et leurs quatre enfants, ils ont aidé de nombreux Juifs à fuir la Gestapo, leur fournissant faux papiers et vivres. 

(Crédit photo: All That Is Interesting)

Malheureusement, la famille Leszcynski se fait prendre en plein délit de collaboration. Stanislawa et sa fille de 24 ans se font arrêter, alors que Bronislaw et leur fils aîné échappent à la capture, or, Bronislaw ne survivra pas au soulèvement du ghetto de Varsovie au printemps 1943.

(Crédit photo: Wikimedia Commons)

Suite à l’interrogatoire de la Gestapo, Stanislawa et sa fille sont envoyées à Auschwitz, tatouées des numéros 41335 et 41336. Étant sage-femme de métier, elle réussit à faire intégrer sa fille, qui étudie en médecine, en tant qu’infirmière dans la maternité. Elle y rencontre d’ailleurs le docteur Josef Mengele « l’Ange de la Mort » qui mena de nombreuses expériences sur les prisonniers, en plus de sélectionner ceux destinés à la chambre à gaz. 

(Crédit photo: Polish News)

Mais Stanislawa se rend vite indispensable à Auschwitz grâce à ses compétences, permettant de préserver la vie de sa fille et la sienne. Elle devient une intouchable et contourne les consignes de Mengele concernant les bébés naissant dans le camp. 

(Crédit photo: National Post)

Chaque bébé né à Auschwitz jusqu’en mai 1943 finissait noyé. Après l'accouchement, la nouvelle maman entendait tout de la noyade, geste perpétré par une infirmière, Sœur Klara, qui a été condamnée après la guerre pour infanticides. 

(Crédit photo: All That Is Interesting)

Suite à cette date, la politique changea. Les bébés semblant appartenir à la race Aryenne étaient épargnés, et se voyaient adoptés en Allemagne.

Mais cela n’empêcha pas Stanislawa de continuer son travail, et de faire en sorte qu’ils naissent dans les meilleures conditions. Jusqu’à ce que le camp soit libéré en janvier 1945, elle a fait naître 3000 bébés, tous vivants, même si l’administration du camp comptait sur la maladie et la malnutrition pour une certaine sélection naturelle. 

Elle a aussi su déplacer les femmes enceintes dans les espaces les plus chauds de l’établissement, et leur apprenait les sacrifices à faire pour leurs nourrissons, comme échanger une ration de pain pour avoir des draps propres pendant les dernières semaines de leur grossesse.

Si Josef Mengele lui avait demandé de tuer les bébés qui naissaient, elle se débrouilla pour les lui cacher le plus longtemps possible. Et tristement, si une femme s’efforçait de retarder son accouchement, elle risquait la chambre à gaz. 

(Crédit photo: All That Is Interesting)

Avec les Nazis furieux des rapports concernant son taux de réussite totale des accouchements qu’elle a effectués, Stanislawa risquait sa vie. Malheureusement, près de 2 500 bébés n’ont pas su survivre à la faim, au froid ou à la noyade qui avaient cours à Auchwitz. Quant à ceux envoyés en Allemagne, Stanislawa les avait tatoués, ainsi que leur mère, afin qu’ils aient l’opportunité de se retrouver dans l’avenir.

Stanislawa et sa fille ont été libérées en même temps que les prisonniers lorsque l’Armée Rouge arriva au camp en janvier 1945. Elle a eu la chance de rencontrer à Varsovie de nombreux survivants qu’elle a mis au monde, avant de décéder en 1974.

Reconnaissant sa bonté, le Vatican a lancé la procédure de canonisation à son égard en 2010, afin de faire d’elle une sainte.

Partager sur Facebook
2,269 2.3k Partages

Source: demotivateur.fr/article/auschwitz-camp-sage-femme-bebe-stanislawa-leszczynska-6088 · Crédit Photo: Divers