Images : Cette femme abuse des cabines de bronzages, ce qui arrive à sa peau est terrible!

Cette femme abuse des cabines de bronzages, ce qui arrive à sa peau est terrible!

Une femme qui a dépensé plus de 27 000 $ afin de retirer ses cellules cancéreuses!

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
606 606 Partages

Une femme qui a dépensé plus de 27 000 $ afin de retirer ses cellules cancéreuses, elle était atteinte d’un cancer de la peau, a publié des photos, prévenant les autres des effets de longues expositions au soleil.

Les photos choquantes la montrent avant et après ses chirurgies, où elle a 23 taches de cancer de la peau retirées de son visage, son torse, ses jambes et ses bras.

Judy Cloud, 49 ans, a décidé de les partager à sa quatrième chirurgie, afin de montrer les résultats de fréquenter des salons de bronzage et de ne pas utiliser d’écran solaire.

Ms Cloud a dit au Daily Mail Online : « J’espère que les gens réaliseront que ceci peut leur arriver et que ça ne vaut pas la peine de mourir pour un bronzage. »

Elle a passé beaucoup de temps à jouer au soleil alors qu’elle était enfant, et à se faire bronzer adolescente.

Elle savait qu’il y avait un passif de cancer de la peau dans sa famille, mais croyait qu’elle ne l’attraperait jamais.

La mère de deux enfants disait : « C’était à l’époque où on appliquait de l’huile pour bébé et que l’on s’étendait. La connaissance n’était pas là à propos des dommages à long terme. »

Dans sa vingtaine, elle visitait les salons de bronzage, mais n’en était pas une utilisatrice fréquente et n’a jamais été bien plus foncée que sa couleur naturelle.

Ms Cloud disait : « Je ne pouvais pas vraiment bronzer. J’avais des taches de rousseur et une beau claire. »

Elle a donc été choquée lorsqu’on lui a diagnostiqué un cancer de la peau en 1995.

« J’avais une très petite zone sur mon visage qui n’était pas plus grande que la surface de la gomme à effacer d’un crayon, » expliquait-elle.

« Ça saignait, cicatrisait et ne s’en allait jamais. »

Elle a visité un dermatologue qui lui expliqua que la zone était un carcinome basocellulaire, le plus fréquent des cancers de la peau, mais aussi le moins dangereux car il ne s’étend pas.

Le dermatologue lui avait suggéré les traitements de radiothérapie, mais Ms Cloude a demandé une seconde opinion, visitant un chirurgien esthétique qui lui disait qu’il pouvait retirer les marques.

Ms Cloud a subi deux autres interventions chirurgicales entre 1995 et 2007 afin de retirer d’autres marques sur son visage, ses épaules et ses jambes.

Toutefois, l’assistante législative a traversé une période de temps où elle n’avait pas d’assurances et ne pouvait donc faire retirer les marques jusqu’à ce qu’elle commence un nouvel emploi et soit à nouveau assurée.

En septembre, Ms Cloud a passé sa chirurgie la plus invasive jusqu’à maintenant, une procédure de trois heures durant laquelle 23 marques cancéreuses ont été retirées, incluant de la découpe dans un muscle de sa bouche et devant déplacer un nerf dans sa tête.

Elle envoie un message d’avertissement aux gens qui veulent se faire bronzer : « J’entends trop de gens dire qu’ils se sentent mieux à propos de leur apparence après avoir été au salon de bronzage ou après avoir cuit au soleil pendant des heures.

Regardez les photos. Ça pourrait être vous. Tout le monde peut avoir un cancer de la peau, même ceux qui ont une peau foncée.

C’est un préjugé  que les gens ont, que seulement ceux qui ont la peau claire peuvent avoir des cancers de la peau. Le cancer ne fait pas de discrimination. »

Elle a expliqué que la chirurgie l’a laissée « étendue sur un divan durant la journée avec mes jambes surélevées.

Je m’inquiétais des caillots sanguins et d’attraper la pneumonie, les deux pouvant arriver après une chirurgie où on doit demeurer immobile.

Je n’ai pas pu prendre de véritable douche pendant deux semaines parce que mes mollets étaient recouverts de bandages et que je ne pouvais les mouiller. »

Elle ajoute qu’un mois après sa chirurgie, elle ne pouvait pas ouvrir la bouche au complet et ne pouvait pas manger des aliments trop croquants ou caoutchouteux.

Elle dit aussi que les plaies sur son bras, son torse, son épaule et ses jambes ont pris plus de temps à guérir et qu’elle a maintenant une cicatrice de 3 pouces et une de 2 pouces et demi sur son torse, avec de nombreuses cicatrices au laser.

« Est-ce que ça semble valoir la peine de continuer à aller au salon de bronzage ? »

Cloud a terminé sa publication avec : « J’espère vraiment que l’idée d’aller à un salon de massage ne vous semble plus aussi attirante. »

Ms Cloud disait au Daily Mail Online : « Ça me frustre de voir des adolescentes et des jeunes filles, et même des femmes mûres, aussi bronzées en tout temps. Je sais ce qu’elles font subir à leur peau.

J’ai passé à travers trois autres chirurgies et sachant que celle-ci en sera une grosse, j’ai décidé de partager les photos. »

Mère de deux filles de 26 et 17 ans, Ms Cloud disait espérer que les images leur montreront qu’elles ne sont pas invincibles.

Voyez les photos qu'elle a partagées sur son compte Facebook:  

Partager sur Facebook
606 606 Partages

Source: www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-3478082/THIS-skin-cancer-looks-like-Woman-shows-damaging-effects-sunbeds-shocking-pictures-27-000-surgery.html?ito=social-facebook · Crédit Photo: Facebook de Judy Cloud