Images : Cette femme voit un bébé sans surveillance au parc, ce qu'elle lui fait doit être vu par tous les parents!

Cette femme voit un bébé sans surveillance au parc, ce qu'elle lui fait doit être vu par tous les parents!

Ce bébé est sans surveillance... une femme s'en approche...

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Lorsque Constance Hall a décidé d'adresser un message d'admiration aux mamans qui ne surveillaient pas leurs enfants de façon maladive au parc, la jeune femme ne se serait jamais douté que ses mots résonneraient à un point tel que des milliers de femmes en seraient touchées.

Il faut savoir que le message de Constance détonne grandement avec le modèle qui est généralement célébré, c'est-à-dire les supers mamans qui veillent à ce que tout soit toujours parfait et qui sont constamment à l'affût du moindre besoin de leurs enfants.

Constance a plutôt décidé de rendre hommage aux mamans, qui malgré qu'elles feraient l'impossible pour leurs enfants, prennent aussi le temps de penser à elles.

Voici donc ce fameux hommage lancé par Constance :

« À cette femme au parc qui regarde son téléphone, en ignorant son enfant, je te salue. Je te salue parce que tu ne t'occupes de cette idée reçue comme quoi une mère devrait toujours avoir les yeux sur son enfant 24 heures sur 24.

À cette femme, qui malgré la pile de vaisselle sur le comptoir, prend le temps d'aller boire un café avec ses amies, je te salue. Être une bonne mère ou une bonne épouse ne signifie pas de veiller à ce que la maison soit toujours impeccable. Il faut aussi s'occuper de ses amies.

À cette femme chez le médecin qui attend patiemment pour se faire prescrire des antidépresseurs, je te salue. La dépression postnatale est très difficile à vivre. Ce n'est pas un signe de faiblesse d'avoir besoin d'un coup de pouce afin de surmonter la pente difficile après un accouchement. Tu es très forte et sache que beaucoup de femmes passent à travers la même épreuve sans en parler.

À cette femme qui n'a pas perdu les kilos en trop qu'elle a accumulés lors de sa grossesse, je te salue. Un nouveau boulot qui accapare 24 heures de tes journées, qui ne paie et qui durera pour les 20 prochaines années n'est vraiment pas l'occasion idéale pour se priver de gâteau. Mange du gâteau, mange le gâteau au complet et laisse faire ceux et celles qui te critiqueront. 

Je vous envoie beaucoup d'amour.

Et c'est signé une courageuse maman qui doit quotidiennement faire face à des échecs grandioses et de toutes petites victoires, mais dont le coeur explose de joie chaque fois qu'elle fait face à sa petite armée de petits coeurs! »

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: littlethings.com/moms-letter-to-moms-vcom