Images : Cette infirmière tient un bébé mort dans ses bras, ce qu'elle publie sur Facebook touche le monde entier!

Cette infirmière tient un bébé mort dans ses bras, ce qu'elle publie sur Facebook touche le monde entier!

Ce qu'elle publie sur Facebook touche le monde entier! OUF!

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
1,105 1.1k Partages

Brittany Denise est une formidable infirmière aux fonctions bien particulières : s’occuper des bébés nés prématurément ! Alors que tous les parents savent ce que c’est que de s’occuper d’un enfant, un bébé prématuré demande des soins bien spécifiques que tous ne peuvent pas donner. Sur sa page Facebook, Brittany a accepté de partager son expérience et d’expliquer ce dont est fait son quotidien professionnel. Voici la traduction de ses propos touchants :

« La plupart des gens savent que je suis infirmière. Une infirmière à la station des bébés prématurés. Beaucoup de gens pensent que je ne fais que les nourrir et les peser, mais mon travail est tellement plus que simplement cela.

Je prends soin des bébés qui sont nés prématurément et ne pourraient pas survivre sans la médecine moderne. Ils sont souvent reliés à des machines de respiration et ont besoin de médicaments bien précis.

Je vais chercher les données au laboratoire, je leur donne leur dose de médicaments qu'il leur faut.

J'apprends souvent au nouveau père comment s’occuper de l’enfant, comment faire les changements de couches de ces nouveau-nés fragiles.

Je mets ce bébé sur le sein de la mère (souvent avec beaucoup de tuyaux et câbles médicaux) après plusieurs semaines où elle ne pouvait le tenir aussi souvent qu’elle le souhaitait.

Je réconforte la mère quand elle regarde comment son petit bébé fragile a besoin de plus de soins et procédures que la plupart d’entre nous peuvent imaginer.

Je célèbre chaque étape avec les parents : chaque bonne prise de sang, chaque gramme gagné en poids, chaque appareil médical retiré.

Je me réjouis du jour où les parents peuvent ramener leur enfant après des mois à la station des bébés prématurés.

Je suis témoin des miracles. Je vois revenir à la vie des enfants quand tout était contre eux. Mais il arrive aussi parfois qu’ils ne survivent pas.

J'aide à ressusciter les bébés quand leurs cœurs s'arrêtent et que leurs petits corps ne peuvent tout simplement pas survivre seuls.

Je me torture l’esprit avec ce que nous pourrions faire de mieux ou différemment, lorsque nous avons épuisé toutes les options médicales.

Je donne ce peu de vie à leurs parents quand ils font leurs derniers souffles et que la science et la médecine ne peuvent rien faire de plus.

Je leur donne aussi les médicaments nécessaires de sorte qu'ils ne souffrent pas de douleurs au cours de leurs derniers moments sur terre.

J'aide à faire des moulages en plâtre et des souvenirs qui aideront à jamais les familles à se souvenir.

Je partage des souvenirs avec la famille, des moments qui nous font rire et pleurer. La station des bébés prématurés est leur maison.

J'embrasse les membres de la famille quand ils quittent pour la dernière fois la chambre de bébé et j’espère que mes paroles leur apportent du réconfort.

Parfois, je pleure dans la voiture sur le chemin du retour, dans la douche ou lorsque je tente de m’endormir avant de revenir au travail pour m’occuper de ces petites vies.

Je compte sur mes collègues, les autres infirmières avec qui j'ai l'honneur de travailler. Je me tourne vers elles pour la connaissance, la sagesse et le soutien.

Oui, c’est mon «travail» d’être une sœur à la station. Mais il se trouve qu'il y a encore tellement plus que simplement cela.

J'ai partagé cette photo avec l'autorisation de la mère qui est heureuse de partager l'histoire de son fils et petit combattant. Cette image a été prise après qu'il nous ait laissé derrière lui sur la terre, ces moments avec lui étant une véritable bénédiction. Je sais que les autres infirmières ressentent exactement la même chose que moi. »

Ces mots touchants sont le quotidien de milliers d’hommes et de femmes qui travaillent chaque jour sans relâche pour ces petits bébés et leurs familles pour permettre à ces petits anges de s’accrocher à la vie. Et pour cela nous ne les remercierons jamais assez !

Partager sur Facebook
1,105 1.1k Partages

Source: heftig.co/brittany-denise/ · Crédit Photo: Twitter / Inthecaulbirth