Images : Des femmes sont furieuses car leurs leggings se déchirent aussi facilement que du papier de toilette mouillé...

Des femmes sont furieuses car leurs leggings se déchirent aussi facilement que du papier de toilette mouillé...

Un produit de piètre qualité...

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
521 521 Partages

LulaRoe est une marque bien connue sur les réseaux sociaux, vendant des leggings très confortables.

Compagnie à plusieurs paliers de marketing, ce sont des consultants qui achètent ses vêtements et les vendent aux consommateurs. LulaRoe vend donc des chandails, des robes et d’autres vêtements, mais leur produit phare est leur gamme de leggings, incroyablement doux, qui se vendent 25$ et sont disponibles en deux tailles (taille unique et taille forte).

De nombreuses femmes se plaignent toutefois, car leurs leggings se déchirent très facilement, après avoir été portés une ou deux fois, et souvent avec des résultats embarrassants.

Deux femmes portent plainte pour la mauvaise qualité du produit.

Le 23 mars, Suzanne Jones et Julie Dean ont déposé leur poursuite, disant que la compagnie sait qu’elle vend des vêtements de mauvaise qualité à leurs consultants et consommateurs. Elles poursuivent donc la compagnie et ses fondateurs DeAnne Brady et Mark Stidham.

« Les consommateurs se plaignent spécifiquement que les leggings sont de si mauvaise qualité que des trous et des déchirures apparaissent avant d’être portés ou lors de la première utilisation, » peut-on lire. « Les leggings sont aussi décrits aussi fragiles que du papier hygiénique mouillé. »

La plainte stipule que la compagnie connaît ce problème et a décidé de l’ignorer pour continuer de répondre à la demande.

Patrick Winget, chef de la production, a carrément dit « Les leggings peuvent avoir des trous car nous affaiblissons les fibres du tissus pour obtenir cette douceur. Nous avons tout fait pour régler ce problème. »

Quant à LulaRoe, la compagnie dit que cette poursuite est sans fondements.

« Nous rejetons catégoriquement les plaintes exagérées et croyons qu’elles sont sans fondements. Nous tenons à la qualité de nos produits et nous assurons que nos consommateurs sont satisfaits. Nous sommes confiants que nous pourrons réfuter ces allégations, » déclare la compagnie.

Selon Ginger Calbais qui a fourni une de ces photos, ces déchirures sont survenues sur cinq autres paires de leggings, tandis que pour Stephanie Kornicke Alwill, il s’agit de quatre sur neuf paires, qu’elle n’ose plus porter.

Les consommatrices hésitent à porter les leggings en public, après avoir vécu des expériences embarrassantes. Certaines n’en ont que porté pour s’asseoir et regarder la télé, et pourtant, ils se sont déchirés.

Et elles n’ont même pas été remboursées auprès de leurs consultants.

Pendant ce temps, les fans de la compagnie continuent de vanter leurs mérites.

Partager sur Facebook
521 521 Partages

Source: BuzzFeed · Crédit Photo: Instagram