Images : Des soignants se présentent dans la chambre d'une vieille dame, ce que la caméra cachée capte est terrifiant!

Des soignants se présentent dans la chambre d'une vieille dame, ce que la caméra cachée capte est terrifiant!

La famille a installé des caméras pour surveiller...

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
2,480 2.5k Partages

Récemment, un soignant de Peterborough, dans le Cambridgeshire, a été incarcéré après avoir été surpris à maltraiter une patiente atteinte de démence. Sur caméra, on le voyait la frapper à la tête et tordre ses doigts et poignets.

Maurice Campbell, 56 ans, essayait de lui forcer la prise de médicaments, appuyait sur son estomac quand elle tentait de boire et l’intimidait alors que Dora Melton, 85 ans, criait dans son lit.

Il a été condamné à une peine de prison de deux ans et quatre mois, après qu’on a présenté à la Cour une compilation de vidéosurveillances choquantes, la surveillance ayant été mise en place par les proches inquiets de Mme Melton.

La dame souffre de la maladie d’Alzheimer et se trouve en maison de soins depuis avril l’an dernier.

Le juge Sean Enright trouvait même ces vidéos choquantes et a vérifié avec le procureur s’il s’agissait de matériel trop intrusif pour montrer à la Cour entière. Ce à quoi le procureur Ben Peers a dit de continuer le visionnement.

C’est au cours de vacances des Campbell que la famille de Mme Melton a placé les caméras, craignant qu’elle ne réagisse pas bien avec leurs remplaçants. Au retour, ils les ont conservées en place, et ont décidé de regarder ce qui avait été capturé en remarquant qu’il y avait des traces de nourriture partout dans la chambre.

La Cour a pu voir une compilation de vidéos d’une vingtaine de minutes où on entend l’octogénaire crier alors qu’on la nourrit ou change ses draps. On entend aussi Campbell l’intimider, lui disant qu’elle est une femme stupide, et le voit lui tenir les bras à lui en faire mal.

Lors de la sentence, le juge a pris en compte le bon comportement passé de l’accusé et lu une lettre où il démontrait son travail dans la communauté.

Il disait « Vous faites face à une accusation de mauvais traitement d’une personne âgée au cours de plusieurs semaines. Les scènes que j’ai vues sont choquantes. Cette offense implique un bris de confiance du patient, mais aussi de sa famille.

Cette lettre me montre aussi que vous avez des remords. Votre sentence est de 28 mois de prison. »

L’accusé a plaidé coupable, avec sa femme Deborah Campbell, 57 ans.

Toutefois, pour celle-ci, une évaluation psychiatrique a été demandée. Son avocat, Nicola Deva, disait qu’elle avait des difficultés d’apprentissage et qu’on lui avait dit de ne rien remettre en question et de ne pas répondre. Elle entendra sa sentence le 10 janvier prochain.

Partager sur Facebook
2,480 2.5k Partages

Source: DailyMail · Crédit Photo: SWNS.com