Images : Elle abandonne son bébé dans un hôpital. 20 ans plus tard, elle découvre que sa fille est célèbre!

Elle abandonne son bébé dans un hôpital. 20 ans plus tard, elle découvre que sa fille est célèbre!

Elle ne pourrait jamais marcher...

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
781 781 Partages

Jessica Long, 20 ans, a bien fait parler d’elle aux Jeux Paralympiques de Londres en 2012. La jeune femme a remporté cinq médailles d’or et deux d’argent, faisant d’elle la nageuse handicapée la plus décorée de l’histoire. Or, peu savent que sa vie n’a guère été facile…

Bien qu’elle vive aux États-Unis, l’athlète est née dans une petite ville de Sibérie et s’appelait Tatiana.

Née avec une déformation congénitale, l’hémimélie fibulaire, Tatiana n’avait pas de jambes et n’aurait jamais pu marcher. Ses parents biologiques l’ont donc donnée en adoption.

Sa première année de vie, elle l’a passée en Sibérie. Là, les ressources sont rares et elle porte de vieux chiffons usés en guise de couche. Lorsque Beth et Steven Long l’ont remarqué dans des documents d’adoption internationale, ils savent que cette enfant est pour eux et décident de traverser la moitié du globe pour l’adopter.

On leur a dit que Tatiana n’avaient pas de parents en vie et le couple a ramené la bambine de 13 mois aux États-Unis, lui offrant un nouveau foyer et un nouveau nom : Jessica. À l’âge de 18 mois, elle a été amputée des jambes et a appris à marcher avec des prothèses.

19 ans plus tard, le monde acclame cette sirène et Jessica annonce vouloir connaître l’histoire de sa mère biologique. Elle a toujours su avoir été adoptée et supposait que ses parents étaient morts. En contactant la Russie pour en apprendre davantage, quelle ne fût pas sa surprise d’apprendre qu’ils étaient encore vivants et habitaient près de Bratsk.

Elle voulait remercier ceux qui lui avaient donné la vie, cette vie aujourd’hui merveilleuse où elle accomplit ses rêves.

La mère biologique de Jessica s’est presque évanouie quand on lui a dit que sa fille était maintenant une athlète célèbre et désirait entrer en contact avec elle. Elle s’est mise à pleurer et lui a écrit une lettre, lui proposant une rencontre.

En 2013, Jessica a pu visiter sa ville natale. Quant à sa mère biologique, celle-ci pleurait de joie de retrouver sa fille plus de 20 ans plus tard. « Je suis désolée ma petite, » lui dit-elle, en russe. Jessica ne savait pas le parler, mais elle a envoyé un message à sa mère le soir-même « Je t’aime, tout simplement. » Des mots à lesquels elle ne s’attendait pas.

Quelle belle histoire d'amour et de pardon !

Partager sur Facebook
781 781 Partages

Source: No Lo Creo · Crédit Photo: Capture vidéo YouTube