Images : Elle croit que sa fille s'est salit en jouant, mais quand elle soulève son pyjama, elle découvre l'horreur!

Elle croit que sa fille s'est salit en jouant, mais quand elle soulève son pyjama, elle découvre l'horreur!

La maman panique!

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
785 785 Partages

La petite Ashley Wastakiewicz, 7 ans, adore jouer dehors comme toutes les petites filles de son âge. Depuis quelques mois, ces séances de jeu sont devenues un enfer, car un garçon de 11 ans la prend pour cible. Il lui fait vivre un véritable enfer avec ses insultes et ses coups, ce harcèlement est devenu si intense qu’elle n’ose plus aller dehors, ne serait-ce que pour jouer ou quitter la maison.

Un jour, Christine, sa maman, voit ses habits particulièrement sales et pense qu’elle vient de se rouler par terre. En soulevant son t-shirt, elle s’aperçoit que son corps est couvert de bleus. En l’interrogeant, elle apprend ce qui s’est passé : « Le harceleur l’avait poussée par terre, rouée de coups de pied puis frappée au visage. » Immédiatement, elle emmène la petite fille à l’hôpital pour faire soigner ses bleus et son nez enflé, puis Christine portera plainte contre le garçon.

Devant sa détresse, la mère crée une page Facebook « Friends for Ashley », pour que le plus grand nombre connaisse son histoire et soit prévenu contre les dangers du harcèlement chez les enfants. Une vidéo y est publiée où Ashley témoigne des violences dont elle a été victime. Puis, Christine organise un événement dédié à cette cause dont elle n’aurait jamais pu imaginer les retombées.

En entendant parler du rassemblement, James Dingmon décide d’y participer et en parle à son entourage, étant membre des « American Veterans Motocycle Club », un club de motards. « Je ne tolère pas le harcèlement. Personne ne devrait être harcelé,» dit-il quand on lui demande ce qui le touche tant dans cette histoire.

C’est un groupe atypique constitué de dizaines de motards qui rend visite à la petite Ashley, qui n’en croit pas ses yeux. Elle peut même prendre place sur l’un des bolides à l’arrêt. Pour les remercier, elle leur offre un dessin où elle a écrit : « Je suis harcelée, les motards prennent soin de moi. »

Devant sa gratitude, un membre du club, John R. Spencer, se confie : « Nous continuerons sur cette lancée et ne la laisserons plus être blessée à l’avenir. Avec un peu de chance, l’histoire se répandra et les comportements immatures, violents et destructeurs d’enfants mal éduqués par leurs parents cesseront. »

Ces paroles visent les parents du garçon de 11 ans qui a agressé la petite fille, or, ceux-ci nient les accusations portées contre leur fils. De plus, ils ont demandé une ordonnance restrictive à l’encontre des proches d’Ashley, afin qu’ils n’approchent pas leur enfant.

Le harcèlement est un problème devant lequel il faut réagir, que ce soit en apportant du soutien à la victime, ou à tenter de faire entendre raison à son bourreau.

Partager sur Facebook
785 785 Partages

Source: Féroce · Crédit Photo: Capture vidéo YouTube