Images : En faisant du jogging, un homme lui crie qu'elle est grosse. Puis ce qu'elle publie sur Facebook m'a profondément touché!

En faisant du jogging, un homme lui crie qu'elle est grosse. Puis ce qu'elle publie sur Facebook m'a profondément touché!

Ce qu'elle publie par la suite sur Facebook est parfait!

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
4 4 Partages

Afin de perdre ses kilos en trop, Lindsey Swift court régulièrement avec son petit ami, Ryan, et a pour objectif de courir 10 km, mais surtout, de retrouver un poids santé. Le conducteur d’un van blanc passant près d’eux a trouvé drôle d’insulter la jeune femme. Mais elle ne s’est pas laissé abattre et a publié une lettre ouverte à son égard, sur Facebook, déjà partagée plus de 26 000 fois :

«Lettre ouverte à l’idiot qui pensait m’atteindre en m’insultant et en se moquant des gros durant mon jogging hier.

Ton commentaire indique clairement comment ta répartie s’avère incroyablement spirituelle et que ton sens de l’observation est à toute épreuve. Oui, je suis grosse, et oui, je suis jolie. Merci de l’avoir remarqué. J’ignore à qui tu t’adressais en disant que j’étais grosse. Visiblement, t’as des yeux, et il n’y avait que moi et mon copain. Ne t’en fais pas, j’ai un miroir à la maison et mon petit ami a vu mon gros corps, vois-tu, il a des yeux, lui aussi. Ne le dis à personne, je crois même qu’il l’aime.

Je ne m’énerve pas normalement face à ces choses, les idiots sont des idiots de toute façon. Mais ce genre de commentaires pourraient décourager des personnes de courir, si elles n’ont pas autant d’assurance que moi. C’est honteux ce que tu as fait. Chaque chose a un début.

Je vais être claire : je n’ai pas honte de mon corps. J’ai toujours pu faire ce que je voulais, des choses que toi, tu n’imagines que dans tes rêves. Mon gros corps a nagé dans les eaux cristallines thaïlandaises, que tu n’as peut-être que vues à la télé. Il a vécu dans des pays où tu n’as sûrement jamais imaginé habiter, au cœur de cultures que ton esprit limité ne saurait apprécier. Plus d’une fois, mes grosses jambes m’ont portée aux sommets de montagnes. Mon gros cerveau, lui, parle des langues que tu n’as sûrement aucun intérêt à apprendre. Et voilà pourquoi tu passes ton temps derrière les vitres de ton van, tu n’as rien de plus intéressant à faire.

J’ai décidé il y a peu de retrouver la forme, en croyant que ce serait amusant et bon pour ma santé. Je ne me justifie pas pour toi, mais sache que j’ai pour objectif de courir 10 km, et j’y arriverai. Grâce au poids que j’ai perdu, je peux faire bien des choses qui m’étaient impossibles, avant. Tous ceux qui pourraient décourager de ce genre d’efforts me dérangent. Peut-être que mes suppositions sur toi sont fausses, mais je ne te juge qu’avec ton comportement. Si voir mes grosses fesses courir doucement, j’étais sacrément épuisée, ont gâché ta journée, peut-être devrais-tu conduire les yeux fermés et te prendre un réverbère.

Très sérieusement, tu me fais de la peine. Tes manières laissent à désirer et ton comportement n’est pas normal. Pourtant, je te pardonne. J’espère vraiment que toute personne ayant un objectif, gros ou pas, ne sera pas découragée pour y parvenir avec de tels comportements. Moi, en tout cas, je ne l’ai pas été.

Utilise donc ton cerveau avant d’ouvrir ta bouche.

Lindsey» 

Partager sur Facebook
4 4 Partages

Source: feroce.co/swift-lindsey · Crédit Photo: Facebook/Lindsey Swift