Images : Il découvre cette mystérieuse photo dans les décombres du 11 septembre. 15 ans plus tard, la vérité est enfin dévoilée!

Il découvre cette mystérieuse photo dans les décombres du 11 septembre. 15 ans plus tard, la vérité est enfin dévoilée!

15 ans plus tard, la vérité explose enfin au grand jour!

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
539 539 Partages

[SKIPREV]

Le photographe australien Nathan Edwards était présent à New York lors des attentats du 11 septembre. En fait, il courait les boutiques en compagnie de son épouse lorsque son chef l’a appelé.

Il lui annonce qu’un avion s’est crashé sur le World Trade Center et que son équipe aurait besoin qu’il se rende sur les lieux. Il arrive au moment où un deuxième avion s’écrase contre l’autre tour. Il contacte sa femme, atterré, et lui dit : « Ce n’est pas un accident, je ne serai pas joignable pendant les prochaines heures. » [EMBED]

Et durant ces heures, il apportait au monde entier les premières images de la pire attaque terroriste en sol américain.

Arrivé au cœur du chaos, il fait face à une scène d’apocalypse où règne la mort. Dans les décombres, Nathan remarque une photo presque intacte d’une mère et sa fille. Une trace de vie unique, une touche de couleur dans le gris du ciel et du sol. Il en prend un cliché marquant, ébahi que cette photo ait survécu alors que tout n’est que ruines et poussières. [EMBED]

Il a ensuite récupéré cette photo pour la confier à un pompier, pour qu’elle soit acheminée aux objets trouvés, sentant qu’il devait la mettre en sécurité.[EMBED]

Cette photo le hante pendant plusieurs jours, il en perd même le sommeil, se demandant si cette jeune femme était présente lors des événements, ou s’il s’agissait d’une photo sur le bureau du père. Dans le New York Post, sa photo paraît, il cherche des réponses, mais personne ne se manifeste.[EMBED]

« Je voulais savoir qui étaient ces gens. J’espérais tant qu’ils soient encore vivants. »

Cette découverte qu’il a photographiée l’a choqué, et pour s’extirper de son traumatisme, il devient obsédé par la nécessité de mettre un nom sur ces visages, cherchant désespérément à savoir si la jeune femme et la fillette sont toujours en vie.[EMBED]

Ses recherches sont vaines et Nathan doit retourner en Australie, où la vie reprend son cours et essaie d’oublier cette histoire.

Lors de la commémoration des attentats, 15 ans plus tard, il utilise les réseaux sociaux pour tenter de retrouver ces personnes et publie sa photo un peu partout, Facebook, Twitter, etc.

« Je cherche la femme et l’enfant sur cette photo, trouvée dans les décombres des attentats du 11 septembre. »

Il partage la photo sur un groupe de survivants et un nom est enfin donné : Jennifer Rothschild Robinson. Toujours vivante, sa fille a maintenant 16 ans, vit toujours avec elle et sa petite sœur. [EMBED]

Il lui envoie un message et reçoit une réponse dès le lendemain.[EMBED]

« Je me sentais incroyablement euphorique. Je n’arrivais pas à croire que j’avais enfin réussi à la retrouver ! »

Nathan a pris l’avion pour la Floride, afin de la rencontrer. Émus, ces étrangers se sont pris dans leurs bras, comme s’ils se connaissaient depuis 15 ans.

Jennifer est une ancienne employée du World Trade Center et travaillait au 86e étage de la Tour Nord. Le jour des attentats, elle avait pris congé, un véritable coup de chance. Mais cet événement l’a bouleversée, elle y a perdu de nombreux collègues et deux amis chers. Elle aussi avait tenté de retrouver le photographe de son côté.

« J’ai ressenti tant de choses en recevant son message. Je n’arrivais pas à croire ce qui se passait et j’ai couru vers mon mari en pleurant pour lui en parler. J’étais si heureuse, c’était complètement inattendu. » 

Quelques jours après leur rencontre, Jennifer et Nathan sont retournés sur les lieux, pour commémorer ce qui s’est passé, mais aussi tourner la page. De cet espoir fort issu d’une trouvaille fortuite parmi les décombres, est né une magnifique amitié, 15 ans plus tard. 

Partager sur Facebook
539 539 Partages

Source: Feroce · Crédit Photo: Facebook