Images : Il laisse son fils passer la nuit chez un ami, quelques heures plus tard, il reçoit un troublant texto!

Il laisse son fils passer la nuit chez un ami, quelques heures plus tard, il reçoit un troublant texto!

Ingénieux.

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
1,133 1.1k Partages

Bert est un pasteur, père de trois enfants, qui apprend jour après jours à améliorer ses relations avec eux.

Il a remarqué que les enfants d’un groupe de soutien auquel il participe demeurent souvent dans des situations inconfortables et potentiellement dangereuses, car ils n’avaient pas de façon simple de s’en sortir.

Alors, Bert a mis au point une façon de communiquer avec ses enfants afin de leur apporter le soutien nécessaire, sans qu’ils ne soient mal à l’aise.

C’est ainsi qu’est né le Plan X. Chaque fois que ses enfants sont chez des amis, à une danse ou une fête, ils ont un mot de code pour les sortir de là s’ils en ont besoin.

Dans cet échange de textos avec son fils Danny, Bert lui rappelle de bien se comporter. Plus tard, cette soirée-là, Danny lui envoie un texto avec seulement la lettre « X ». C’est leur code entre eux. Bert a compris que son fils voulait partir de là immédiatement.

Mais ce n’est qu’une partie du plan.

Car ensuite il appelle son fils, et la conversation peut ressembler à ceci :

« Allo ? »

« Danny, il s’est passé quelque chose et je dois venir te chercher. »

« Que s’est-il passé ? »

« Je t’expliquerai quand je serai là. Prépares-toi à partir dans cinq minutes, je suis sur la route. »

Là, Danny peut dire à ses amis que quelque chose s’est produit à la maison et qu’il doit partir, on vient le chercher.

De cette façon, le texto envoyé ressemble à une erreur de frappe, et la conversation qui s’en suit ne met pas mal à l’aise l’enfant de partir de là. Par exemple, s’il s’inquiète d’avoir des problèmes, plutôt que de rester à cet endroit et de voir la situation s’empirer, il peut partir, sans se faire railler par ses amis.

Ingénieux !

Partager sur Facebook
1,133 1.1k Partages

Source: Little Things · Crédit Photo: Bert Fulks