Images : Il ne trouve pas de poupée noire pour sa nièce, donc il en crée une. Elle est si populaire dans son pays qu'elle détrône Barbie!

Il ne trouve pas de poupée noire pour sa nièce, donc il en crée une. Elle est si populaire dans son pays qu'elle détrône Barbie!

Une initiative sensationnelle!

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
1,008 1.0k Partages

Taofick Okoya, 43 ans, est un père et oncle dévoué. En 2007, ce Nigérien a créé sa propre poupée, pour que les petites filles puissent s’y identifier, tant par leur style que par leur couleur de peau, n'en trouvant pas pour sa nièce. Maintenant, les Queens of Africa, qui arborent des habits traditionnels, se vendent pour un peu plus de 7$ et leurs ventes dépassent maintenant celles de la mythique Barbie au pays !

Les looks des poupées se basent sur les trois plus grandes tribus du Nigéria et promeuvent des idéaux féminins forts tels que l’amour, la paix et l’endurance. Populaire, elle se vend à 9 000 unités par mois, soit 15% du marché du jouet nigérien.

Présentes en ligne, les Queens of Africa se vendent aussi au Brésil, en Europe et sur le continent américain.

« Ma mission est de faire des Queens of Africa un symbole d’espoir, de confiance et d’estime de soi, en faisant la promotion de l’histoire, de la culture et de la mode africaine, » explique le créateur.

Il espère aussi que cette poupée aura un impact positif sur sa fille, qui a déjà souhaité être blanche, expliquait-il en entretien.

Même s’il vit au Niger, il y a une grande influence occidentale. « C’est peut-être ce qui a fait qu’elle souhaitait être blanche. Ça m’a permis de me rendre compte qu’il fallait que je la rende fière et heureuse d’être une jeune africaine et de l’encourager à ne pas se cantonner dans son coin. »

Malheureusement, il ne pourra vendre les poupées dans les grands magasins nord-américains, mais pourra toutefois le faire chez des magasins spécialisés.

Partager sur Facebook
1,008 1.0k Partages

Source: DailyMail · Crédit Photo: Taofick Okoya