Images : La chienne de cet homme meurt, puis ce qu'il fait vous mettra les larmes aux yeux!

La chienne de cet homme meurt, puis ce qu'il fait vous mettra les larmes aux yeux!

Quelle émouvante lettre, j'en ai les yeux pleins d'eau

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
17 17 Partages

Devant dire ses adieux à sa meilleure amie, cet homme a rédigé une lettre touchante, la remerciant des moments inoubliables qu’il a passés à ses côtés.

« Chère Jessie

Quand je t’ai adoptée, je t’ai dit que tu avais intérêt à vivre pour toujours. Au fil des ans, quand je pensais à ce jour où tu ne serais plus à mes côtés, je te répétais : T’as intérêt à vivre pour toujours, d’accord ?

J’ai encore envie de t’emmener te promener. Ta laisse est toujours près de la porte, attendant que je te dise qu’on va sortir. Il a plu toute la semaine et par réflexe, je regardais l’heure afin de voir si c’était le moment de te sortir.

Quand je mange des chips ou des biscuits, je te cherche du regard pour t’en lancer.

Photo

Tu as été ma compagne idéale. Calme et paisible. Jamais tu n’as fait tes besoins dans la maison ou mâchouillé quelque chose. Tu aboyais si peu, que cela te faisait peur quand tu le faisais.

Tu as toujours été présente, dans les bons et les mauvais moments. Tu ne m’as jamais jugé, même quand je pesais plus de 90 kilos et que je suais beaucoup trop. Tu étais toujours heureuse de me voir.

Je pouvais te faire pleinement confiance avec les enfants. Quand tu as commencé à vieillir et avoir des poils gris sur la figure, des enfants du quartier t’appelaient mamie.

Même si tu ne savais plus mâcher ta nourriture, que tes jouets ne t’intéressaient plus autant ou qu’il fallait te faire sortir plus souvent, je t’aimais à la folie.

Jusqu’à la fin, tu m’as fait confiance. Et tu m’as cru quand je t’ai dit que tu n’avais pas besoin de vivre pour toujours, que ce n’était pas grave si tu partais.

J’ai senti ta vie s’éteindre. En me quittant, tu as emporté une partie de moi avec toi.

Je t’aime ma petite Jessie, on se retrouvera de l’autre côté. 1998-2016 »

Quels mots touchants, qui montrent à quel point ce maître était heureux avec sa chienne. Même si elle n’est plus là physiquement dans ce monde, sa mémoire perdure avec lui. 

Partager sur Facebook
17 17 Partages

Source: feroce.co/lettre-jessie · Crédit Photo: Instagram/godoy1219