Images : Le bébé revient de son premier jour de garderie, quand sa maman le déshabille, elle est sous le choc!

Le bébé revient de son premier jour de garderie, quand sa maman le déshabille, elle est sous le choc!

La petite est terrorisée !

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
12 12 Partages

Cette petite famille vit en Inde et est composée de Ruchita, la maman, Rajat, le papa et leur mignonne petite fille de 9 mois, Ritisha. Travaillant tous les deux, les parents doivent placer leur enfant à la garderie. Un soir, quand sa mère la récupère, elle est loin d’imaginer que la petite a vécu un véritable enfer.

Elle a vite remarqué un hématome sous son œil. Ruchita demande alors au propriétaire de la garderie ce qui s’est passé. Selon lui, la petite s’est blessée en jouant. Sauf que Ritisha a l’air effrayée. Ce que ses parents mettent sur le compte du stress du premier jour qu’elle passait seule là-bas. Mais la vérité est tout autre.

À la maison, la petite refuse de manger et ne cesse pas de pleurer. Lorsqu’ils la changent, ils voient que leur petit ange est recouverte de bleus. Complètement retournés, les parents n’arrivent pas à en croire leurs yeux. Et la situation empire.

La fillette terrifiée est prise d’une forte fière et vomit, alors ils l’emmènent illico-presto à l’hôpital. Ce que les médecins découvrent sur les radios leur glace le sang : Ritisha a le crâne fracturé et une hémorragie interne. Leur petite fille a été battue.

Furieux, Ruchita et Rajat se rendent à la garderie et demandent à visionner les vidéos de surveillance, ce à quoi le propriétaire s’oppose en l’absence de policiers. Son insensibilité et sa cruauté les consternent.

Ils portent plainte et les autorités prennent l’affaire en main sans attendre. Ils découvriront une scène à fendre le cœur.

Une nounou frappe la petite avec des jouets. Elle la jette aussi sur le sol comme si elle n’était qu’une poupée de chiffon.

Il est possible que Rishita ne soit pas la première victime de cette nounou. La femme et le propriétaire seront immédiatement arrêtés.

« Nous ne pouvions pas en croire nos yeux quand on a vu les vidéos de surveillance, » dit Ruchita, avant que Rajat n’ajoute : « C’était inhumain. »

La vidéo ci-dessous contient des passages choquants.

Heureusement, les parents de Rishita ont pu mettre rapidement fin aux violences faites au petit bout de chou. Il faut toujours demeurer attentif aux comportements et à la condition physique de son enfant, surtout s’il ne parle pas.

Partager sur Facebook
12 12 Partages

Source: Féroce · Crédit Photo: Capture vidéo YouTube