Images : Le docteur renvoie ce bébé à la maison pour mourir, mais quand sa mère le voit faire ça, elle court vite vers le téléphone!

Le docteur renvoie ce bébé à la maison pour mourir, mais quand sa mère le voit faire ça, elle court vite vers le téléphone!

Un véritable miracle s’est produit!

Publié le par Ayoye dans Images

Abigail Jones est une petite fille née en Floride en août 2015.

Déjà, ses parents doivent faire quelque chose d’inimaginable : dire adieu à leur petite fille. 

Alors qu’elle était à sa 18e semaine de grossesse, la maman du nom d'Erica apprend que sa fille sera atteinte du syndrome de Down (trisomie 21). 

Toutefois, ils apprennent ensuite une nouvelle encore beaucoup plus tragique lorsque le médecin confirme qu’elle aura également une tumeur maligne imposante  au cerveau et qu'elle sera inopérable.

Erica et son conjoint Stephen venaient donc d'apprendre qu'ils n'auraient leur fille que pour quelques mois, voire même quelques semaines. 

Pour les parents, c’était hors de question que la petite soit placée à temps plein dans un hôpital. 

Abigail fait donc régulièrement des aller-retour entre l'hôpital et la maison. 

Ils décident un jour d'organiser une séance photo pour leur petite fille. 

Facebook/Abigail's Joy

Ce petit bébé grandit pourtant exactement comme tous les autres bébés alors qu’elle se développe de façon normale et elle affiche très souvent son petit sourire angélique.

Plusieurs semaines défilent et sa condition reste bonne et très stable. 

Les parents se demandent même si leur fille est réellement mourante. 

Après avoir téléphoné partout au pays afin d’avoir une seconde évaluation sur l’état d’Abigail, ils vont ensuite à l’hôpital pour enfants de Boston.

Cet hôpital est renommé partout aux États-Unis.

La magnifique petite fille passe finalement un IRM du cerveau.

Facebook/Abigail's Joy

Le neurochirurgien Alan R. Cohen de l’hôpital pour enfants de Boston explique la situation : « À l’hôpital, en Floride, Abigail a été renvoyée à la maison pour mourir. Mais j’ai regardé les images de l’IRM de plus près et j’ai vu autre chose : il y avait bien une tumeur, mais elle n’était peut-être pas maligne. J’ai téléphoné à sa mère et lui ai dit qu’elle ne devait pas encore abandonner tout espoir pour Abigail. » 

Facebook/Abigail's Joy

Après avoir reçu l'appel du neurochirurgien, Erica est totalement sous le choc. 

Auparavant, la mort de son petit bébé était tellement certaine qu’elle n’avait même pas planifié les rénovations d’une chambre pour sa fille.

La maman affirme n’avoir planifié aucune date pour les vaccinations parce qu’elle était convaincue que sa fille allait mourir avant.

« J’avais peur d’avoir trop d’espoir. J’essayais de ne pas y croire. Maintenant, soudainement, j’ai à nouveau espoir que mon bébé vivra. Même si on me dit qu’il n’y a pas 100 % de chances. Mais je m’accroche à cette lueur d’espoir, » raconte Erica. 

Facebook/Abigail's Joy
D’autres examens sont effectués par la suite et ils confirment que la tumeur est bénigne. 

De plus, Abigail pourra finalement être opérée pour que la tumeur puisse être retirée. 

Le docteur Cohen a fait un résumé de la situation : « Son pronostic est très positif. Son histoire a débuté de manière bien triste, mais elle se termine dans la joie. »

La mère était si heureuse de cette « nouvelle vie » pour sa fille qu’elle tenait à exprimer sa joie sur Facebook : « Je saute de joie! Je peux à peine respirer quand je regarde cette magnifique fille. Ma fille. Je vais pouvoir te garder! Je suis impatiente de voir comment tu vas vivre ta vie. C’est tout simplement inouï! »

Facebook/Abigail's Joy
Facebook/Abigail's Joy

Alors qu’ils se préparaient depuis des mois à voir leur enfant mourir, la situation est devenue complètement différente et ils peuvent maintenant faire des projets pour l’avenir.

Source: feroce.co/jones-abigail · Crédit Photo: Facebook/Abigail's Joy