Images : Le juge demande au garçon d'expliquer sa relation avec son professeur. Lorsqu'il s'exécute, tout le monde est en pleurs...

Le juge demande au garçon d'expliquer sa relation avec son professeur. Lorsqu'il s'exécute, tout le monde est en pleurs...

Un grand défi...

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
234 234 Partages

Javier Castellano semblait avoir une vie de rêve. Né à Cordoba, en Argentine, après avoir étudié la conception et la photographie, il a déménagé à Barcelone. Il avait un travail fantastique, gagnait bien sa vie et voyageait à travers le monde. Toutefois, il lui manquait quelque chose et à 34 ans il est retourné vivre en Argentine. Là-bas, il a acheté un terrain de 11 hectares là où il passait ses vacances d’été avec sa famille ainsi qu’une maison en pierre dans un village de 50 habitants, Los Algarrobos. Il l’ignorait encore, mais dans cet endroit au pied des montagnes, commencerait la plus grande aventure de sa vie.

Il a approché l’école du village, comportant 16 élèves ainsi qu’un seul enseignant. Tous les enfants étaient dans la même classe et la plupart provenaient de familles analphabètes.

« Lorsque j’ai vu que le gouvernement leur avait envoyé des ordinateurs, mais que personnes ne savait les utiliser, je leur ai dit que je viendrais leur enseigner et qu’il n’y avait pas besoin de me payer. »

Il a commencé à enseigner l’informatique aux enfants et a rencontré Gabriel. Il n’avait que 5 ans et a eu une vie difficile. Gabriel vivait seul avec sa grand-mère, Adela, dans une petite maison en terre battue, sans électricité ou eau courante. Il n’avait que 20 jours quand ses parents l’ont confié à sa grand-mère, n’ayant pas les moyens de prendre soin de lui et sa mère ayant des troubles mentaux.

Javier était impressionné par l’histoire d’Adela, cette grand-mère courageuse et travaillante, et est devenu très proche de la famille. Il a même apporté des cadeaux pour l’anniversaire de Gabriel, qui ne l’avait jamais célébré.

Mais Adela a eu un cancer et malgré ses voyages à Cordoba pour la chimiothérapie, elle est décédée, laissant Gabriel seul au monde. Des comités se sont réunis pour décider de son avenir, et personne ne souhaitait le prendre en charge. Javier a décidé de le prendre en tutelle, pour qu’il n’ait pas à quitter cet endroit où il a toujours vécu.

Au départ, il a eu sa tutelle pendant deux ans, mais cela a été renouvelé. Malheureusement, en Argentine, la loi ne permet pas aux tuteurs d’adopter un enfant à leur charge, et quand Gabriel a eu 11 ans, tout semblait se détériorer.

Javier a alors décidé de présenter son cas à un juge. Les parents biologiques de Gabriel ont accepté qu’il continue de prendre soin du garçon. Quand Gabriel a dit qu’il ne voulait pas se séparer de son « papa-professeur », tout le monde eu les larmes aux yeux.

Après un moment, le juge a accordé le droit à Javier d’adopter Gabriel. Javier ne s’attendait vraiment pas à devenir père en retournant en Argentine, et c’est le plus grand défi qu’il a pu relever dans sa vie.

Partager sur Facebook
234 234 Partages

Source: No Lo Creo · Crédit Photo: Facebook