Images : Les douaniers se demandent ce qui bouge dans ces bouteilles de plastique... quand ils voient ce que c'est, ils sont sous le CHOC!

Les douaniers se demandent ce qui bouge dans ces bouteilles de plastique... quand ils voient ce que c'est, ils sont sous le CHOC!

Une pratique cruelle et illégale!

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
8 8 Partages

La vie des animaux importe peu aux braconniers, qui ne cessent de vendre de l’ivoire, de la fourrure ou des animaux vivants. Et ça, sans tenir compte de l’impact qu’ils ont sur l’environnement. Ils fonctionnent selon le principe que plus un animal est rare, plus leur profit sera grand.

Leurs pratiques cruelles sont bien connues, mais elles ont soulevé l’indignation chez des douaniers indonésiens.

Les douaniers avaient du mal à déterminer ce qui était enfermé dans ces bouteilles de plastique. Il s’agit de la dernière méthode utilisée par les braconniers afin de vendre des cacatoès illégalement.

Ces oiseaux sont vendus 900$ sur le marché noir et malheureusement, il ne s’agit que de ce qui est visible à la surface. On estime à 22 milliards de dollars par année le profit que les braconniers font en vente illégale d’animaux. Et cette industrie a des effets catastrophiques sur la faune et la flore mondiales.

Seulement à cause du braconnage et du commerce illégal des animaux, 13 espèces d’oiseaux ainsi que de nombreuses sous-espèces sont menacées d’extinction, et ce, seulement en Indonésie. Malheureusement, ce problème n’affecte pas uniquement les pays asiatiques, mais le monde entier. De puissants cartels sont soupçonnés d’être à la tête du commerce d’animaux, aussi lucratif que celui de la drogue ou du trafic d’êtres humains.

Les braconniers courent toutefois à leur propre perte, car en engendrant l’extinction d’espèces animales, ils perdent leur source de profit. D’ailleurs, un certain nombre d’entre eux tentent d’élever ces espèces en captivité, car la demande augmente et le marché noir est en pleine expansion.

Ce commerce était presque uniquement concentré aux pays de l’Asie orientale, mais ce n’est qu’une question de temps avant que ça n’ait lieu chez nous, car des espèces sont en voie d’extinction partout dans le monde.

Il faut mettre un terme aux activités des braconniers une bonne fois pour toute ! Dénonçons ces pratiques horribles et évitons d’y contribuer !

Partager sur Facebook
8 8 Partages

Source: Tierfreund · Crédit Photo: Twitter