Les médecins savent ce que les parents ont fait à leur fils. 1 mois plus tard, un inconnu vient à sa rescousse!

25863 Vues
25863
Les médecins savent ce que les parents ont fait à leur fils. 1 mois plus tard, un inconnu vient à sa rescousse!
829
Partages
/ /

Dima Kaleikin, un petit Ukrainien, ne se souvient pas de ses parents. Souffrant d’hydrocéphalie, ses parents l’ont tout simplement abandonné et l’enfant est emmené dans un orphelinat à Krematorsk.


À quatre ans, il ne sait pas marcher ou utiliser des ustensiles. Les infirmières s’en occupant ne croient pas qu’il se développera normalement et ne s’attendaient pas à ce qu’il vive aussi longtemps.

Waiting at Keiv airport

Posted by Ernest Chaves on Monday, July 20, 2015

Dans l’est du pays, la guerre fait rage et les vies de milliers de civils sont menacées. Pendant une semaine, les infirmières et les enfants fuient de refuge en refuge afin d’évacuer les orphelins et les remettre aux autorités ukrainiennes afin de les sortir de cette zone de crise.

Zebadiah woke up this morning and greeted his nurse.

Posted by Ernest Chaves on Friday, November 18, 2016

On les installe dans un hôpital de Kharkov où les médecins ne peuvent retenir leurs larmes en voyant Dima, plus mort que vif. « Dima et les autres enfants ont été sauvés avant la guerre. Dima n’aurait eu aucune chance dans son état, » se souvient un des médecins. Le personnel de l’hôpital est désespéré et se tourne vers un prêtre qui prie pour lui, afin qu’il trouve une famille qui lui donnera une vie meilleure.


Et ça semble marcher, car quelques semaines plus tard, Ernest et Ruth Chaves, un couple du Vermont, est venu rencontrer Dima, après avoir entendu parler de la situation en Ukraine, ils souhaitaient adopter un enfant venant de cette région déchirée.


Personnes au grand cœur, ils ont déjà adopté sept enfants. Grâce à leur expérience, les papiers sont vite réglés et en septembre 2015, Dima a un nouveau nom et foyer. Maintenant, il s’appelle Zébadia Chaves et s’envole pour les États-Unis.


Entouré d’une famille aimante, il change du tout au tout. À peine quelques jours après son arrivée, il arrive à utiliser une cuillère pour manger.


Un an plus tard, Zébadia parle, comprend deux langues et marche. Son cerveau n’a subi aucun dommage majeur à cause de l’hydrocéphalie, tel que le révèlent les médecins, et il peut se développer normalement.

for Ruth

Posted by Ernest Chaves on Friday, May 13, 2016

Bien qu’il ait de nombreux traitements et opérations à venir, le futur est prometteur pour le petit garçon !

  Partager sur Facebook