Images : Quand la mère voit l'apparence du bébé, elle l'abandonne sur-le-champ, mais regardez-la aujourd'hui!

Quand la mère voit l'apparence du bébé, elle l'abandonne sur-le-champ, mais regardez-la aujourd'hui!

Sa mère l'abandonne à cause de son apparence physique.

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
5 5 Partages

Vasilina Knutsen est une adorable petite qui n’a pas encore deux ans. Et malgré un handicap qui fait qu’elle n’a pas de main gauche et seulement deux doigts à la droite, elle arrive à manger seule !

Née en mars 2015 à Swerdlowsk, en Russie, elle a été abandonnée par ses parents et s’est retrouvée dans un centre d’adoption, où une famille aimante l’a adoptée.

Chris et Elmira Knutsen, ses parents adoptifs, habitent Moscou. Toutefois, comme Chris est originaire des États-Unis, le processus d’adoption s’est compliqué.

En fait, en décembre 2012, une loi a fait son apparition, interdisant l’adoption d’enfants russes par les citoyens américains. Elle a été ensuite modifiée afin d’interdire l’adoption aux pays qui autorisent les mariages homosexuels !

C’est donc un grand nombre de formalités administratives qu’ont dû remplir les Knutsen, ce qui a fait prendre beaucoup de temps à la procédure, mais ils ont pu adopter la petite et la ramener à la maison.

Peu de gens en Russie adoptent des enfants, et encore moins ceux présentant des handicaps, alors Vasilina a eu énormément de chance. Environ 100 000 orphelins russes attendent une nouvelle famille, ceux handicapés sont placés dans des centres spécialisés et passent malheureusement leur vie dans ces institutions, devant le manque d’espoir d’être adoptés.

Avec Vasilina, les Knutsen ont quatre enfants, dont un garçon adopté présentant une maladie mentale. Les gens ont parfois peur devant cette famille « anormale » et Elmira raconte « Ils nous fixent, font le signe de croix et s’enfuient en courant… Cela arrive assez souvent. »

Mais tout ce qui compte pour eux, est le bonheur de leurs enfants.

Partager sur Facebook
5 5 Partages

Source: Féroce · Crédit Photo: Facebook | Anna Danilova