Images : Quand son fils vient au monde, ils le traitent tous de “monstre”, mais quelques années plus tard, il est admiré par des millions!

Quand son fils vient au monde, ils le traitent tous de “monstre”, mais quelques années plus tard, il est admiré par des millions!

Quelques années plus tard, ils l'admirent!

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
538 538 Partages

À Krasnodar, en Russie, Veronika Semchenko s’apprêtait à donner naissance pour la deuxième fois. Elle tentait de demeurait forte et de garder le sourire. Seuls ses proches savaient la crainte qu’elle avait, suite à un diagnostic concernant son bébé. Ses médecins lui conseillaient même d’avorter. Or, Veronika et Evgeny, son mari, ont décidé de lui donner une chance.

Et lors de la naissance d’Erofey, les médecins ont conseillé de donner le petit en adoption. Mais ils l’ont ramené à la maison.

Et Veronika a publié un message sur les réseaux sociaux.

« Depuis que notre fils est né, nous vivons des moments merveilleux et intéressants. Tant de signes nous ont fait voir qu’il devait vivre, malgré le diagnostic de syndrome de Down. À la 21e semaine, nous le savions. Mais les médecins étaient désagréables. »

« Nous avons décidé qu’il allait vivre, s’il voulait vivre. Les médecins ont fait pression sur nous, on nous a dit que nous donnerions naissance à un monstre, que nous étions fous. »

« Mais même si notre enfant est malade, il peut être doué et il nous a été envoyé par Dieu. Il est habité par une force intérieure que nous n’avons pas. Il a tant d’amour en lui. Son sourire nous présente un véritable univers. Il est différent et nous en sommes fiers. »

« On voit la joie dans la chaleur de son sourire, et tout l’amour du monde. On ne peut que vouloir l’embrasser. Quand les gens rencontrent notre fils, ils changent d’avis sur la maladie.

Quand Erofey ouvre les yeux, il remplit nos vies de magie et de miracles. »

« Je suis heureuse qu’il soit notre fils et qu’il soit vivant. Il est heureux, il s’assoie, rampe, marche, comme tout enfant d’un an et admire sa grande sœur. »

« Durant cette année, nous avons fait tout ce que nous pouvions. Nous avons oublié ce que l’on nous disait, qu’un enfant spécial nous prendrait toute notre énergie et notre argent en soins. Il nous donne tant d’énergie, de bonheur, de force. La vie est merveilleuse et ça ne fait que commencer. »

Selon le fonds russe Downside Up, près de 85% d’enfants nés avec le syndrome de Down sont donnés en adoption. Par contre, Erofey ne fait pas partie de ces statistiques et mènera sûrement une vie heureuse avec ses parents !

Partager sur Facebook
538 538 Partages

Source: Heftig · Crédit Photo: m.ok.ru