Images : Sa famille passe quatre mois à ses côtés durant sa grossesse, dans l'attente d'un miracle.

Sa famille passe quatre mois à ses côtés durant sa grossesse, dans l'attente d'un miracle.

Une mort pour une naissance...

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
121 121 Partages

Sandra Pedro, une femme portugaise, vivait avec son fils à Bragadas, au Portugal, depuis huit ans. Enceinte une deuxième fois, elle est allée consulter son médecin.

Ayant souffert de problèmes de santé, celui-ci l’a avisée des risques auxquels elle pourrait faire face durant sa grossesse. Ayant combattu la pneumonie, souffert de problèmes cardiaque et ayant même déjà été dans le coma ainsi que subi une intervention aux reins, malgré tout, elle a décidé de prendre les risques.

En février 2016, une hémorragie cérébrale l’a laissée aux portes de la mort, aux soins intensifs. À ce moment, Sandra connaissait le sexe du bébé, mais ne saurait probablement pas le voir naître.

Le 20 février, elle a été déclarée morte, mais ce qui s’est produit par la suite est du jamais vu. Au moment de sa mort, les médecins ont découvert que le bébé était toujours vivant.

L’équipe médicale a alors envoyé leurs résultats au Hospital Ethics Committee de Saint-Joseph, à Lisbonne. Le comité et la famille de Sandra ainsi que celle de Michael Angelo Faria, le père de l’enfant, ont approuvé de faire continuer la grossesse, afin que le bébé puisse naître.

Ce fût une période éprouvante, où le corps de Sandra était maintenu en vie artificiellement, et la famille devait demeurer forte. La vie continuait de grandir en elle. Elle est devenue un incubateur vivant, un véritable défi pour l’équipe de plus de 80 personnes qui s’assurait que tout ce qui était nécessaire au bébé était maintenu.

107 jours plus tard, le bébé est né, à 32 semaines et pesant un peu plus de 2 kilos. Impressionnant pour un bébé qui a évolué dans l’utérus de sa mère décédée. Un phénomène incroyable !

Il s’agissait d’une situation sans précédent. Le bébé est en parfaite santé. Après la césarienne, les machines ont été éteintes et son corps rendu aux siens.

Courageuse mère, sa mort a tout de même permis à son fils, Lourenço Salvado, de naître.

La science est impressionnante !

Partager sur Facebook
121 121 Partages

Source: Féroce · Crédit Photo: Facebook