Images : Selon des chercheurs, il faudrait travailler maximum 25 heures/semaine après l'âge de 40 ans.

Selon des chercheurs, il faudrait travailler maximum 25 heures/semaine après l'âge de 40 ans.

Travailler 25 heures par semaine ? Oh oui !

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
2,116 2.1k Partages

Un chercheur de l’Université de Keio au Japon a mené une étude sur la productivité des employés, en collaboration avec des chercheurs australiens de l’Université de Melbourne. Selon eux, le temps optimal de travail par semaine est de 25 heures.

Les chercheurs sont formels, les employés ne sont pas à leur meilleur de leur productivité car ils travaillent beaucoup trop.

Les résultats sont tangibles et réels, il vous faudra toutefois convaincre votre patron, en promettant par exemple un renforcement de l’investissement du personnel dans l’entreprise. Toutefois, ce ne serait qu’une fois que les employés aient dépassé le cap de la quarantaine qu’une réduction d’une semaine de travail de 5 à 3 jours leur permettrait d’être plus performants.

C’est avec des tests cognitifs de logique, de raisonnement, de mémoire et de perception auprès de 6 500 personnes âgées de plus de 40 ans que les chercheurs ont pu constater qu’avec des efforts prolongés, les capacités cognitives augmentent au fil des heures, avant de s’effondrer.

Dans cette tranche d’âge, les performances déclinent rapidement après 25 à 30 heures de travail. Le taux de fatigue et de stress augmentant après 30 heures, relié à la baisse des performances et de l’efficacité.

« Le travail peut être une arme à double tranchant car il peut stimuler l'activité cérébrale, mais les longues journées de travail peuvent causer de la fatigue et du stress qui endommagent potentiellement les fonctions cognitives, » dit le professeur McKenzie qui a dirigé l’étude.

Selon les chercheurs, au lieu de repousser l’âge de la retraite, on aurait avantage à remettre en question la façon dont nous travaillons afin d’améliorer notre efficacité. Pour être plus productif, il ne faut pas nécessairement travailler plus, mais travailler mieux. Ce qui s’applique parfaitement aux personnes en fin de carrière, qui disposent de compétences et connaissances précieuses liées à leur expérience, mais se fatiguent plus rapidement.

Partager sur Facebook
2,116 2.1k Partages

Source: Démotivateur · Crédit Photo: Démotivateur