Images : Ses parents le violent et placent des arme contre sa tête, mais jetez un coup d'oeil à ce qu'il est devenu aujourd'hui!

Ses parents le violent et placent des arme contre sa tête, mais jetez un coup d'oeil à ce qu'il est devenu aujourd'hui!

Un coeur grand comme le monde...

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
1,642 1.6k Partages

Papa de quatre enfants avec son compagnon Reece, Rob Scheer vit dans la région de Washington. Toutefois, jamais il n’aurait pu croire être si heureux.

Dernier de 10 enfants, l’enfance de Rob n’est pas facile. Il est battu par ses parents, qui le violent aussi et pointent une arme contre sa tempe. Juste pour s’amuser. Il avait 10 ans quand ses parents décèdent et avec soulagement, son calvaire prend fin. On le place en foyer d’accueil, malheureusement, les conditions de vie là-bas sont très difficiles pour l’adolescent. Il ne trouvera pas en institution l’amour ou l’attention dont il aurait eu besoin, suite à de tels traumatismes.

Livré à lui-même, Rob transporte ses effets personnels dans un sac poubelle. À 18 ans, il est trop vieux pour continuer de vivre en institution. Même s’il va toujours à l’école, il est forcé de vivre dans la rue, dans le froid, sans rien à manger. Il décide de se battre et s’enrôle dans l’armée. « Ce n’était pas par esprit patriotique. C’est parce que j’avais froid et faim, » raconte-t-il.

Il réussit tout de même à continuer son éducation et travaille dans le secteur des prêts immobiliers. Rob échappe à la rue, grâce à un emploi fixe et un toit, puis fait la connaissance de Reece. Entre eux, c’est l’amour fou et la tendresse et l’attention de Reece aide Rob à se reconstruire.

Ensemble ils rêvent d’avoir des enfants et Rob confie à son amoureux qu’il souhaite adopter. Il lui parle donc d’adopter à l’étranger et Reece, surpris, lui dit : « Pourquoi ne souhaites-tu pas adopter des enfants de la région, ou même recueillir des enfants abandonnés au sein de notre foyer. »

Rob est sans voix. Mais cette réflexion de Reece fait son chemin et Rob se rend compte que c’est la chose à faire. Ils reçoivent rapidement un coup de fil, concernant un frère et une sœur cherchant un toit. L’employé les met en garde, le garçon mord.

Mais grâce à son enfance difficile, Rob est bien placé pour comprendre ces enfants et apprivoise le petit garçon qui s’épanouit, tout comme sa sœur.

Et bientôt, ils ont un autre appel. Deux autres enfants rejoignent la famille. Makai, l’un des garçons, souffre du syndrome d’alcoolisme fœtal. Son développement durant la grossesse a été mis en péril, à cause des penchants alcooliques de sa mère. Il souffre de troubles de l’attention, d’hyperactivité et est incapable de maîtriser sa colère. Reece va même en classe avec lui pour le calmer.

Ces pères aimants n’ont pas dit leur dernier mot et décident de tenter la zoothérapie. Ils achètent une ferme et y emménage. Maintenant, Makai est en pleine forme.

Rob a vu ces enfants arriver avec un sac poubelle à la main, comme lui-même il y a 20 ans. Cette… valise de fortune laisse un sentiment indélébile, celui d’être traité comme un déchet.

Alors il achète des sacs à dos qu’il garnit de savon, de brosse à dent, de livre, de journal, de couverture et de vêtements comme des pyjamas neufs, portant toujours l’étiquette d’achat. Ces sacs réconfort, sont destinés à ce que l’enfant se sente valorisé, même s’il a été abandonné.

Au départ, ce sont 300 sacs que font la famille, mais l’opération devient une œuvre de charité : Comfort Cases.

Les enfants du couple les aident à tout assembler et parfois, ils font avec eux les couvertures.

En trois ans, cette famille a préparé 25 000 sacs, tout autant d’enfants à qui ils ont rendu dignité.

Partager sur Facebook
1,642 1.6k Partages

Source: Féroce · Crédit Photo: Capture vidéo YouTube