Images : Son copain l'embrasse, quelques minutes plus tard, elle est décédée.

Son copain l'embrasse, quelques minutes plus tard, elle est décédée.

Tout ça parce qu'elle n'avait pas ceci sur elle !

Publié le par Ayoye dans Images

Cette jeune femme de 20 ans originaire de Montréal s’appelle Myriam Ducre-Lemay et elle profite du moment présent avec intensité. Malheureusement, tout s’arrête pour elle une nuit de 2012, alors qu’elle échangeait un simple baiser de bonne nuit avec son petit ami.

Pourtant, la soirée avait bien commencé. Son petit ami et elle se trouvaient à une fête et s’amusaient bien. Puis ils rentrent et se préparent à aller se coucher. Juste avant de se brosser les dents, son petit ami vient l’embrasser langoureusement. À peine quelques minutes après, Myriam se sent très mal et commence à avoir des difficultés à respirer.

En sortant de la salle de bain, son petit ami la voit en train de s’étouffer et appelle les secours. Les ambulanciers arrivent en huit minutes et il est déjà trop tard, Myriam n’est plus, suite à un choc anaphylactique.

Myriam était très allergique aux arachides et son petit ami l’ignorait. Ils étaient en couple depuis peu et ce sujet n’avait pas été abordé. Avant d’aller se brosser les dents et pendant que Myriam se préparait pour la nuit, son petit ami mangeait un sandwich au beurre d’arachides. Il était bien loin de se douter que ce baiser la tuerait.

Les protéines d’arachide contenues dans sa salive ont été suffisantes pour provoquer une réaction allergique violente chez la jeune femme qui a, en temps normal, un EpiPen sur elle, or, ce soir-là, elle l’avait oublié chez elle.

Cette nouvelle a anéanti sa mère qui souhaite aujourd’hui sensibiliser les gens aux allergies mortelles pour éviter que se reproduise un tel drame. La Dr Christine McCusker, directrice de la division d’allergie et d’immunologie clinique de l’hôpital pour enfants de Montréal avertit les jeunes : « C'est pour cette raison qu'il faut toujours avoir sur soi son EpiPen, même si l'on n'en a pas envie et même si ça ne fait pas cool. »

L’histoire de Myriam n’en est qu’une parmi tant d’autres. Les allergènes puissants comme les arachides peuvent demeurer des heures dans la salive, selon les médecins. Il faut donc que les partenaires de personnes allergiques évitent eux aussi de consommer des aliments pouvant susciter une réaction chez elles.

Source: Féroce · Crédit Photo: Facebook