Images : Un homme achète un gorille et le laisse vivre avec sa soeur, personne ne pouvait deviner ce qui se produirait ensuite...

Un homme achète un gorille et le laisse vivre avec sa soeur, personne ne pouvait deviner ce qui se produirait ensuite...

Personne ne pouvait deviner ce qui se produirait ensuite...

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
417 417 Partages

Les hominidés sont une famille de primates comprenant les gorilles, chimpanzés et orangs outans.  Extrêmement intelligents, ces animaux vivent en groupes à la structure sociale complexe et sont nos plus proches parents dans le règne animal.

John Daniel, est un gorille qui a su démontrer au début du 20e siècle de nombreuses similitudes avec l’homme. Il a vécu dans le village anglais d’Uley, après que ses parents aient été tués par des soldats français au Gabon et qu’on l’ait vendu et transporté en Angleterre. Rupert Penny, d’Uley, l’a acheté dans un magasin de Londres en 1917 pour l’équivalent de 30 000$ d’aujourd’hui !

Il l’a emmené chez lui, l’a nommé John Daniel et a laissé sa sœur Alice l’élever comme son fils. Le gorille a commencé à faire des promenades avec les enfants des environs, devenant un membre de la communauté. Il prenait même le thé l’après-midi et mangeait comme un humain à la table !

Des gens se souvenaient encore de John Daniel jusqu’à il n’y a pas si longtemps. Il était un voisin spécial qui aimait cueillir les fleurs et manger les plus appétissantes. Mais John Daniel est devenu adulte et Alice ne pouvait plus prendre soin de lui et l’a alors envoyé dans ce qu’elle croyait être un refuge aux États-Unis.

Ce n’était pas le cas, car John Daniel a été acheté par un cirque, puis été envoyé dans un zoo. Sa « maman » lui manquait et sa santé s’est mise à se détériorer et il pouvait à peine manger. Alice a fini par découvrir le pot aux roses et s’est rendue en Amérique afin de le ramener. Mais c’était trop tard.

Peu avant l’arrivée d’Alice, John Daniel décède d’une infection pulmonaire, en 1921. Sa dépouille a été embaumée et peut être observée dans un musée de New York.

Plus qu’un primate, John Daniel s’est adapté à une communauté et a adopté certains de leurs comportements. Toutefois, un animal sauvage est bien mieux en liberté dans la nature.

Partager sur Facebook
417 417 Partages

Source: No Lo Creo · Crédit Photo: Facebook