Images : Un homme commence par intimider une femme avec un surplus de poids sur Facebook, la suite est inimaginable!

Un homme commence par intimider une femme avec un surplus de poids sur Facebook, la suite est inimaginable!

WOW!

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
108 108 Partages

Des mots crus, voire mordants ou même violents, se répandent sur le Web comme un incendie. Ce message a été publié sur Facebook. Bien que ça ressemble à la base à un message insultant et hargneux, il se transforme petit à petit en quelque chose de touchant.

« À toi, la grosse qui courait sur la piste de Westview cet après-midi :

Toi, dont les pieds se soulèvent à peine du sol alors que tu te traînes sur la piste. Toi qui demeures sur le côté extérieur de la piste et qui avances dans la mauvaise direction. Toi qui t’arrêtais pour faire une pause à chaque fois et qui se serais arrêtée au moins deux fois par jour s’il y avait des bancs sur les côtés.

Toi qui baisses les yeux chaque fois que tu croises quelqu’un.

Toi, en sueur, prête à abandonner après à peine vingt minutes. »

Ce message débute assez durement, mais il prend une autre tournure.

« Il faut que tu saches une chose : tu gères.

À chacun de tes pas pénibles, tu portes plus que le double de mon poids, accroché sur tes os, qui ne demandent qu’à être libérés.

À chaque tour que tu fais, tu équilibres des dettes : celle d’une collation de minuit, d’un dessert, d’une bière. Il fait -6° là-dehors, mais tu ne te laisses pas décourager. Ce n’est pas ton premier jour sur la piste et ça ne sera sûrement pas ton dernier. Tu as commencé un cheminement qui dure toute la vie, et ça au moins 12 jours avant le début de l’année et des résolutions.

Tu t’entraînes sans musique et je ne peux qu’imaginer ce que tu te répètes en mantra, mentalement, pendant que tu remues tes fesses qui s’amaigrissent à chaque tour de piste. Allez les pieds ! Taisez-vous mes jambes ! Va-t’en ma graisse !

Si seulement tu ne baissais pas le regard quand on se croise, tu verrais qu’il n’y a pas de condescendance dans le mien.

Je ne peux que t’exprimer du respect. Tu gères. »

Malgré le fait que ce message est plutôt acerbe au départ, la fin est plutôt empathique et encourageante. La plupart d’entre nous devons lutter avec des kilos en trop ou d’autres défauts. Les encouragements et la compréhension dans ce message sont motivants.

Partager sur Facebook
108 108 Partages

Source: feroce.co/a-la-joggeuse/ · Crédit Photo: Facebook