Images : Un homme lui dit qu'elle est trop jeune pour avoir 2 enfants, mais ce qu'elle lui répond est émouvant!

Un homme lui dit qu'elle est trop jeune pour avoir 2 enfants, mais ce qu'elle lui répond est émouvant!

Ce qu'elle répond m'a mis les larmes aux yeux!

Publié le par Ayoye dans Images

Cette mère adore ses enfants, et elle a dû faire une publication où elle se vide le cœur, une invitation aux gens à arrêter de juger les autres.

Elle a bien du travail avec ses bambins de 3 ans et l’autre de 20 mois.

Chaque jour, elle veille sur eux et les protège, comme le ferait toute bonne mère, qui a à cœur le confort et le bien-être de ses enfants.

Aly Brothers est une belle jeune femme souriante, mais comme tout le monde, elle a des hauts et des bas.

 

« Voici ce que c’est d’être mère.

Pas de filtres, pas de bon éclairage, pas de rouge à lèvres. Des cheveux emmêlés et mouillés par la pluie, les relents de mon maquillage d’hier et des larmes. Ce n’est pas facile d’être mère et encore moins célibataire. Ces larmes ont commencé quand le caissier de Giant Eagle m’a donné mon reçu et ont continué sur la route jusqu’à la maison, et mon aîné s’est mis à pleurer car il n’aime pas voir sa mère pleurer.

Mes enfants étaient loin d’être des anges aujourd’hui. À 8h ce matin nous avons manqué de lait et sommes allés au magasin, pour qu’ils puissent avoir leur lait au chocolat, essentiel à leur survie. Mon plus jeune a pleuré tout le temps des courses, ne voulait pas s’asseoir dans le caddy, ne voulait pas être attaché, voulait tenir les courses sur ses jambes. Tout le monde nous regardait. Ça, je peux le supporter. Mon fils aîné voulait jouer à Superman et se tenir sur le caddy. Je lui ai dit de se tenir droit et de bien s’accrocher. Il s’est penché et a légèrement heurté une personne après avoir fait tomber des choses des étagères. Je l’ai fait descendre, il a marché trop vite devant moi et ouvert les réfrigérateurs en me disant tout ce qu’il voulait. Je me suis arrêtée plusieurs fois pour le calmer et me calmer. Une dame m’a fixée parce que je n’étais pas sur le bon côté. Pas de mots, juste un regard. Et mes enfants voulaient un ballon, les énormes à 8$, j’ai fait un compromis : un seul qu’ils se partageraient. »

« Ils étaient d’accord et ont souri lorsque j’ai pris le gros ballon Mickey Mouse, en disant partage. Mais quand j’étais en train de payer, ils ne voulaient plus partager et se sont mis à crier, à pleurer et se chicaner. J’ai donc donné le ballon à un autre caissier, disant que je ne le prendrais pas, et ils se sont mis à crier plus fort. Mon plus jeune appuyait sur les boutons du module de paiement et mon plus vieux prenait des bonbons. Tout le monde me fixait, ainsi que la caissière, comme s’ils me disaient « contrôle tes enfants. » Un homme plus âgé a dit que j’étais très jeune pour deux enfants, et j’ai craqué. La caissière m’a donné mon reçu et j’ai pleuré. Ils ne me connaissent pas. Ils ne me connaissent pas en tant que mère et ne connaissent pas mes enfants. Ils ne savent pas que j’étais mariée avant. Ils ne savent pas que j’ai quitté mon mari à cause d’abus. Ce n’est pas facile. Les regards, chuchotements et jugements sont durs. Parfois je peux contrôler mes enfants, parfois non. Parfois ils écoutent, parfois non. Parfois je peux le supporter, parfois je craque. Je sais que tout ceci finira par passer parce que mes bébés vont grandir. Et ce ne sera pas facile.

Si vous voyez un parent lutter, si vous voyez un enfant faire une crise, si vous voyez une mère sur le bord des larmes, s’il vous plaît, dites quelque chose de gentil. Ne les jugez pas. Et à toutes ces mères aux prises avec une journée comme la mienne… je vous vois, je vous connais et je vous aime. Vous êtes fortes et vous faites ça comme un chef. » 

Source: littlethings.com/real-motherhood · Crédit Photo: Facebook / Aly Brothers