Images : Une ado n'arrive pas à se payer la pilule du lendemain, admirez ce qu'une inconnue fait pour elle!

Une ado n'arrive pas à se payer la pilule du lendemain, admirez ce qu'une inconnue fait pour elle!

Bravo madame! WOW!

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
7 7 Partages

Il existe bien des façons de donner au suivant. L'histoire que nous allons vous présenter démontre que parfois, on peut aussi donner au suivant bien des années après avoir obtenu de l'aide. Voici donc une histoire qu'une internaute du Québec a partagée sur Reddit :

« J'étais à la pharmacie afin d'acheter un truc pour ma fille et deux adolescentes attendaient à quelques pas de moi. Elles agissaient comme des adolescentes normales en parlant et en riant ensemble. Le pharmacien a alors appelé une des adolescentes et il lui a ensuite posé des questions à propos de ses règles. Ensuite, il a invité l'adolescente à passer à la caisse.

Le pharmacien a alors annoncé le prix qu'elle devait payer et celle-ci a répondu qu'elle pensait que le produit qu'elle devait acheter était couvert par le programme d'assurance-maladie du Québec. Le pharmacien lui a répondu que non et qu'il ne pouvait pas la laisser partir avec ce produit sans le payer. L'adolescente a alors demandé à son amie si elle avait de l'argent, mais en vain. La jeune fille a donc demandé au pharmacien si la transaction allait être affichée dans son relevé de compte si elle payait avec sa carte de débit. Le pharmacien lui a donc répondu que fort possiblement, il serait indiqué qu'elle avait acheté un produit à la pharmacie. L'adolescente a donc répondu qu'elle devrait alors trouver une autre solution.

C'est à partir de ce moment que je me suis sentie interpellée et du coup, j'ai réalisé que l'adolescente devait acheter une pilule du lendemain. L'adolescente était donc en fait effrayée d'être enceinte et surtout, que ses parents l'apprennent.

Je me suis souvenue qu'à son âge, mes parents ne m'auraient jamais pardonné une chose de la sorte. D'ailleurs, il m'était arrivé la même chose à son âge et j'avais dû demander l'aide de la mère d'une de mes amies qui avait accepté de payer le médicament qui valait une quarantaine de dollars. J'ai donc proposé à l'adolescente de lui payer son médicament.

La jeune fille semblait embarrassée et elle m'a expliqué que c'était pour une pilule du lendemain. Je lui ai raconté ma mésaventure de jeunesse  en lui expliquant que je ne la jugeais aucunement.

Au moment de payer, j'ai été surprise, car je m'attendais à payer 40 dollars, mais la pilule du lendemain était maintenant à 20 dollars. J'ai donc proposé à l'adolescente de lui acheter des condoms si elle en avait besoin, mais elle a poliment refusé.

Quelques jours plus tard, j'ai raconté son histoire à mon amie dont la mère m'était venue en aide quelques années auparavant. Nous nous sommes souvenues à quel point nous étions terrorisées. En effet, c'est terrible de craindre d'être enceinte à 14 ou 16 ans alors qu'on ne peut pas compter sur l'aide de nos parents.

J'ai entendu d'autres histoires de femmes qui devaient acheter des pilules du lendemain à d'autres femmes. Je suis donc bien consciente que je ne suis pas la seule à avoir vécu une situation du genre. C'est important de le dire afin de venir en aide aux plus jeunes qui en ont parfois besoin.

En tant que parent, je crois qu'il faut faire preuve d'ouverture d'esprit avec nos enfants. Ils font la bonne chose à faire lorsqu'ils prennent des précautions ou qu'ils tentent de réparer une gaffe ou un accident.

N'hésitez jamais à en parler avec vos enfants afin qu'ils se sentent bien à l'aise de demander votre aide lorsqu'ils en auront besoin.

Je sais que ce n'est pas un sujet évident à aborder avec eux, mais ce l'est encore moins pour eux! »

Partager sur Facebook
7 7 Partages

Source: reddit.com/r/TwoXChromosomes/comments/4aiojf/i_got_plan_b_for_a_teenager_i_was_just_paying_it/ · Crédit Photo: Fotolia