Images : Une étudiante veut payer son repas à la cafétéria, quand le directeur voit son billet, il appelle immédiatement la police!

Une étudiante veut payer son repas à la cafétéria, quand le directeur voit son billet, il appelle immédiatement la police!

Quelle histoire!

Publié le par Ayoye dans Images

Au Texas, une étudiante ne voulait que s’acheter son repas, mais a fini dans le bureau du principal, qui a appelé la police.

Pourtant, Danesiah Neal n’est pas une étudiante à problèmes. La jeune fille de Houston avait en sa possession un billet de 2$ que sa grand-mère lui avait donné. L’école lui a pris et lui a dit qu’il était contrefait, avant de contacter la police.

« J’étais dans la file de la cafétéria, et ils m’ont dit que mon billet de 2$ était un faux, ils l’ont donné à la police et m’ont envoyée au commissariat. Un officier m’a dit que je pouvais avoir de gros problèmes. »

Des membres de l’administration ont appelé Sharon Kay Joseph, la grand-mère de Danesiah, qui a confirmé avoir donné le billet à sa fille.

Une personne reconnue coupable de contrefaçon peut mener à une peine de 10 ans d’emprisonnement et demeure dans le casier criminel à vie.

Suite à une investigation sur le billet, la police a retrouvé la supérette qui l’a donné à Mme Joseph, puis à une banque où le billet datant de 1953 a été examiné et authentifié.

Heureusement, aucune accusation n’est portée sur la jeune fille.

« On m’a rendu mon billet, le principal ne s’est pas excusé. Il aurait dû et l’école aurait dû, parce qu’ils ont privé Danesiah de repas. Elle n’a pas pu manger ce jour-là car ils ont pris son argent. C’est outrageux ! Il n’y avait pas besoin d’impliquer la police. Ils accusent les enfants comme des adultes maintenant. »

Le billet de 2$ a été introduit en 1862 et même s’ils sont rares aujourd’hui, c’est étrange de penser que personne d’une école ne connaisse leur existence. 

Source: Twenty-two words · Crédit Photo: Twenty-two words