Images : Une femme au magasin lui dit qu'elle gâte trop sa fille, puis elle publie ça sur Facebook!

Une femme au magasin lui dit qu'elle gâte trop sa fille, puis elle publie ça sur Facebook!

La maman se dépêche de publier ça sur Facebook en guise de réponse à la femme!

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
722 722 Partages

Bien sûr, il y a des parents qui gâtent un peu plus leurs enfants que d’autres. Comme Kelly. Beaucoup de gens ont critiqué ses méthodes avec ses enfants.

Mais si seulement ils savaient pourquoi elle les gâte autant. 

« Chère Dame du Target,

Je l’ai déjà entendu souvent vous savez. Que je gâte trop cet enfant. Vous pensez qu’il ne sera jamais indépendant. Je vous ai fait un sourire, embrassé son front et continué mes courses.

Si seulement vous saviez. » 

« Si vous saviez qu’elle a passé les 10 premiers mois de sa vie dans un lit de métal triste, avec rien d’autre que son pouce pour se réconforter.

Si vous aviez vu son visage quand la gouvernante de l’orphelinat me l’a mise dans les bras pour la première fois, un moment de sérénité empreint de terreur sous-jacente. Personne ne l’avait tenue comme ça auparavant, et elle ne savait pas comment réagir.

Si vous saviez qu’elle était étendue toute la journée dans son lit et ne pleurait jamais, car jusque-là, personne n’aurait répondu. » 

« Si vous saviez que l’anxiété était son quotidien, tout comme se frapper la tête contre son lit et se bercer elle-même pour se réconforter.

Si vous saviez qu’elle est extrêmement indépendante, mais que nous passerons des mois et des années afin d’effacer les traumatismes et les peurs de son esprit.

Si vous saviez que maintenant elle s’exprime. Elle gémit quand on la couche, au lieu de quand on la prend dans nos bras. Elle chante aussi, le plus fort qu’elle peut, car elle sait que quelqu’un viendra prendre soin d’elle.

Maintenant, elle se fait bercer dans les bras de papa ou de maman, au lieu de se bercer elle-même.

Si vous saviez comment nous avons pleuré la première fois qu’elle est venue nous voir pour se faire réconforter, d’elle-même. » 

« Gâter cet enfant est la chose la plus importante que je ferai de ma vie et c’est un privilège. Je la porterai jusqu’à ce qu’elle ne veuille plus, car elle aura compris qu’elle est aimée, en sécurité et a une famille. »

Partager sur Facebook
722 722 Partages

Source: shareably.net/mom-if-only-you-knew-message-to-stranger-in-target · Crédit Photo: Facebook / Kelly Dirkes