Images : Une femme de Rimouski fait une troublante découverte dans son jus Oasis

Une femme de Rimouski fait une troublante découverte dans son jus Oasis

Dégoûtant!

Publié le par Ayoye dans Images

Selon ce que rapporte le Journal de Montréal, Stéphanie Proulx Ruest, une jeune femme de Rimouski, dans le Bas-Saint-Laurent, affirme avoir découvert une masse gélatineuse grosse comme un poing dans son carton de jus Oasis.

Le contenant de jus à saveur de « Passion Tropicale » a été acheté dans un dépanneur samedi dernier. En soirée, elle en a consommé la moitié.

«Mardi, je voulais me verser un autre verre, mais j’ai entendu un «poc». J’ai ouvert le carton de jus et découvert cette affaire dégueulasse, grosse comme mon poing» raconte la jeune femme qui se trouvait avec des amis à ce moment.

«L’un d’entre eux a failli être malade.» Elle pense à de la moisissure. 

«Pour être honnête, j'ai vraiment été surprise de voir ça dans le carton de jus, c'était tellement gros et visqueux. Je suis bien contente qu'on ait vérifié quand on sentait une masse, quelque chose cogner à l'intérieur du carton de jus parce que je n'aurais vraiment pas aimé boire ça,» raconte son amie, Emmy Potvin-Millier, qui se trouvait avec elle.

Mme Proulx Ruest a contacté le MAPAQ et attend une réponse de l’organisation gouvernementale. Elle a aussi fait parvenir une plainte à la compagnie Lassonde, qui produit le jus OASIS.

«Je leur ai donné les informations au sujet de la boîte de jus et je le leur ai assuré que le bouchon était bien scellé et que je l’avais réfrigéré. Je voulais savoir si je pouvais être malade à cause de ça et j’ai demandé une compensation,» dit-elle. Elle a conservé le contenant au réfrigérateur, au cas où des analyses s’avéraient nécessaires.

Pour le fabricant, tout semble indiquer un incident typique qui survient quand l’emballage est endommagé ou laissé ouvert sans être réfrigéré, comme les jus ne contiennent pas d’agents de conservation et sont fragiles lorsqu’exposés à l’air.

«Bien que ce soit rare, un emballage peut être endommagé dans le parcours entre nos usines et la maison et ainsi de développer la moisissure, car il n'est plus fermé hermétiquement. Nous convenons que c’est extrêmement désagréable, cependant cet incident ne pose pas un risque pour la santé,» indique le vice-président communications de Lassonde, Stefano Bertolli.

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: Stéphanie Proulx Ruest