Images : Une mère et sa fille se moquent de ce pauvre bébé. Le lendemain, elles le regrettent sévèrement!

Une mère et sa fille se moquent de ce pauvre bébé. Le lendemain, elles le regrettent sévèrement!

Elles rient de lui à cause de son apparence.

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
849 849 Partages

Lorsque le petit Erez Gaon est né à Vered, en Israël, les médecins ont eu peur et ont recouvert le corps du nouveau-né avec une couverture avant de le présenter à sa maman Ruthie.

L’enfant est né avec un nævus mélanocytaire, qui fait que sa peau produit trop de mélanine et le corps et le visage du garçon est tacheté.

Sa famille l’accepte tout de suite, l’aimant inconditionnellement. Or, la maladie affecte ses organes internes et Erez souffre d’épilepsie ainsi que d’une scoliose.

Grâce au soutien de sa famille, il passe au travers de nombreuses opérations et devient un joyeux petit garçon.

La cruauté irréfléchie des autres est pire que la maladie en elle-même. Un jour alors que Ruthie et Erez se baladaient, une jeune fille fait une blague méchante sur son apparence, et sa mère en rajoute une couche, riant ensemble des taches du garçon.

Elle prend calmement Erez et s’éloigne d’elles. Alors elle met à Erez un stylo dans la main et lui demande de dessiner des taches sur son visage.

Ruthie prend ensuite une photo d’eux et ajoute un texte :

« Je suis habituée à ce que les gens passent des commentaires dans notre dos. On parle d’intégration et d’acceptation, mais on exclura toujours des gens ou on s’en moquera. Il est difficile pour moi de voir les gens rire de mon fils adoré.

Il aurait été facile de m’emporter contre cette mère qui riait des remarques blessantes de sa fille. Mais j’ai pris ta main et nous sommes partis.

Plutôt que de m’emporte, j’ai voulu montrer à quel point je suis fière de toi et ignorer le reste.

À cette mère qui se moquait de mon fils « Je vous pardonne, car mon petit trésor m’apprend à être une meilleure personne tous les jours. »»

Après que cette publication ait été partagée sur les réseaux sociaux, de nombreuses personnes ont pris des photos d’eux en ayant des taches sur le visage.

Le mot-clic « Amis de Erez » accompagnant leurs photos montre la solidarité qu’ils ont pour le petit garçon.

Cet élan de bonté a égayé le cœur de Ruthie et Erez qui espèrent que leur histoire rappellera aux gens que derrière la différence, il y a des sentiments, comme pour tout le monde.

 

Partager sur Facebook
849 849 Partages

Source: Heftig · Crédit Photo: Facebook