Images : Une nouvelle dévastatrice pour tous les fumeurs Français!

Une nouvelle dévastatrice pour tous les fumeurs Français!

Une très mauvaise nouvelle!

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
548 548 Partages

Les 25 000 buralistes travaillant dans des bureaux de tabac en France ont obtenu une hausse de leur salaire ce vendredi, mettant fin à deux mois de négociations concernant leur contrat.

Une nouvelle hausse des prix du tabac s’annonce, afin de financer la hausse de rémunération des buralistes, qui sera absorbée, en partie, par un prélèvement sur le chiffre d’affaires des fabricants, ce qui aura pour effet d’augmenter les prix des cigarettes.

La marge dont bénéficieront les buralistes passera donc de 6,9% à 8% net du prix du paquet, entre 2017 et 2021, tel que l’a annoncé le secrétaire d’État au Budget, Christian Eckert, lors du deuxième jour de congrès des buralistes.

« La hausse nette sera de 1,1 point entre 2017 et 2021, contre 0,4 point pour le contrat en cours, soit près du triple. La hausse sera de 0,6 point dès 2017. Pour financer cette hausse de rémunération, le gouvernement a décidé d’instaurer un nouveau prélèvement sur le chiffre d’affaires des fabricants, » précise-t-il.

Une augmentation était déjà prévue « de la fiscalité sur le tabac à rouler, qui connaît des ventres en trop forte progression, » tient à rappeler le secrétaire d’État, tout comme une autre taxe créée en septembre, visant les fabricants de tabac, qui pourrait rapporter plus de 100 millions d’euros par année à l’État.

M. Eckert ajoute qu’ « il faut que ce soit les fabricants qui rognent sur leurs marges, et ils peuvent le faire car elles sont très supérieures en France à ce qu’elles sont à l’étranger. » Quant aux buralistes, ils sont satisfaits des annonces du gouvernement qui répondent à leurs inquiétudes.

« La hausse de la rémunération vient notamment compenser la charge de travail supplémentaire liée à l’arrivée du paquet neutre. Il s’agit aussi d’un accompagnement à la modernisation car nous sommes conscients que le réseau doit continuer à évoluer et être moins tributaire du tabac, » affirme Pascal Montredon, président de la confédération des buralistes de tabac.

Les fabricants, eux, promettent déjà d’augmenter le prix du paquet de cigarettes, pour la première fois après deux ans de stabilité.

Il faut dire qu’en janvier 2014, le paquet le moins cher était de 6,50 euros et le plus cher était de 7 euros.

Partager sur Facebook
548 548 Partages

Source: 20 Minutes · Crédit Photo: 20 Minutes | O. Aballain