Images : Une Québecoise enflamme Instagram et devient la reine du bikini!

Une Québecoise enflamme Instagram et devient la reine du bikini!

Une ascension fulgurante!

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
1,078 1.1k Partages

Âgée de 20, Elisabeth Rioux est déjà entrepreneure et vend ses produits partout dans le monde. S’étant lancée sur Instagram il y a quelques années, elle a vite trouvé le succès et a maintenant plus de 500 000 abonnés à sa page.

«Au début, c'était des posts en tout genre, avec du fashion, des trucs comme ça et un moment donné je suis devenu plus fitness et j'ai commencé à faire des photos en maillot de bain,» expliquait la jeune québécoise en entrevue mardi.

En collaboration avec une amie, elle a commencé à être approchée par des compagnies souhaitant profiter de sa popularité pour promouvoir leurs produits.

Depuis, elle possède maintenant Hoaka Swimwear, une compagnie de bikinis au succès instantané et grandissant. Elle dessine elle-même ses bikinis qui ont été fabriqués en Chine.

«Ils font exactement ce que tu veux, » explique-t-elle. « Le préjugé qui veut qu'en Chine, ce n'est pas de la qualité, ce n'est pas vrai. On ne paie pas un dollar par maillot de bain. C'est souvent un préjugé que les gens ont et c'est plate pour nous. Les maillots sont vraiment de qualité.»

Ses premiers maillots ont été vendus en une seule journée, en ligne. Aujourd’hui, elle en vend aux États-Unis, en Australie et en Afrique du Sud, mais ce n’est que le commencement.

«On est trois ou quatre filles qui répondent aux courriels et ça ne fournit pas,» dit-elle en ajoutant qu’elle recherche un entrepôt et des bureaux plus grands.

Elle s’est aussi donné pour mission de diffuser une image plus saine du corps de la femme grâce à son entreprise et sa notoriété.

«On publie des filles de toutes les grosseurs, parce que premièrement, toutes les grosseurs, c'est beau. Sur les sites de maillots de bain, on met toujours la fille mince avec le corps parfait, le visage parfait, mais ce n'est pas ça, la réalité. Nous on veut montrer la réalité parce qu'on veut aider les filles à se sentir bien.»

Malgré sa richesse, ses voyages et le fait qu’elle ait trouvé l’amour à Monaco, elle n’oublie pas d’où elle vient.

«Je suis vraiment reconnaissante de ces personnes-là qui m’encouragent beaucoup sur les médias sociaux. »

«Honnêtement, je ne serais rien sans les gens qui me suivent sur Instagram.»

Partager sur Facebook
1,078 1.1k Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Instagram