Images : Une religieuse est arrêtée pour avoir aidé cinq prêtres à abuser sexuellement d'enfants atteints de surdité...et en force une à porter une couche pour couvrir ses blessures!

Une religieuse est arrêtée pour avoir aidé cinq prêtres à abuser sexuellement d'enfants atteints de surdité...et en force une à porter une couche pour couvrir ses blessures!

Ignoble...

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
1,847 1.8k Partages

Une religieuse d’origine japonaise a été arrêtée car elle était soupçonnée d’aider des prêtres à abuser sexuellement d’enfants malentendants en Argentine.

Kosaka Kumiko, 42 ans, est accusée de complicité de viol et d’attouchements, qui avaient eu lieu dans des salles de bains, des dortoirs, un jardin et le sous-sol d’une école de Lujan de Cuyo, à près de 1 000 km au nord-ouest de Buenos Aires.

Cette affaire a commencé après qu’une ancienne étudiante ait accusé Kumiko de lui faire porter une couche pour contenir une hémorragie survenue après avoir été violée par le prêtre Horacio Corbacho.

La religieuse clamait toutefois son innocence alors qu’elle était emmenée dans une prison pour femmes, le temps que les détectives mènent l’enquête.

Citoyenne argentine, Kumiko a aussi été accusée de violence physique sur les élèves, dont seuls les cris pouvaient être entendus par leurs assaillants, puisqu’ils étaient sourds.

Elle a nié les faits lors de son audience. Au moins 24 étudiants de l’Institut Provolo accusent Corbacho, le frère Nicola Corradi et trois autres hommes.

Les enfants disaient que les deux prêtres les violaient sans relâche, près d’une idole de la Vierge Marie. La police a arrêté les cinq hommes accusés en novembre dernier, trouvant aussi une pile de magazines pornographies et environ 34 000$ dans la chambre de Corradi.

« Ils ont toujours dit que c’était un jeu : « Venez jouer, on va jouer » et ils nous emmenaient dans la salle de bain des filles », raconte une jeune femme qui a été abusée à l’école argentine.

Ils auraient au moins abusé de deux douzaines d’étudiants.

Les hommes sont actuellement détenus dans une prison de Mendoza. S’ils sont déclarés coupables, ils font face à 50 ans d’incarcération. Corradi a déjà été accusé de tels faits en Italie d’avoir abusé sexuellement des enfants à l’Institut Provolo, où des centaines d’étudiants ont probablement été abusés sexuellement au fil des ans par deux douzaines de prêtres et de religieux.

Des défenseurs d’enfants abusés par les religieux sont furieux que le Vatican n’ait pas sanctionné Corradi et ait commis de tels crimes en Argentine, là d’où est originaire le Pape François.

Trois employés de l’école, Jorge Bordon, Jose Luis Ojeda et Armando Gomez, ont eux aussi été arrêté sous caution.

Les enquêteurs ont plus de 30 témoignages contre les prêtres et enseignants à étudier.

Partager sur Facebook
1,847 1.8k Partages

Source: DailyMail · Crédit Photo: AP | Facebook