Des contraventions pour les non-vaccinés de plus de 60 ans.

La Grèce impose des mesures extrêmes pour ses citoyens non-vaccinés.

Ayoye

Alors que le gouvernement Legault a laissé entendre qu'il jonglait avec l'idée de pénaliser financièrement les Québécois et les Québécoises qui ne sont pas vaccinés, la Grèce est passée en deuxième vitesse en annonçant que les personnes non vaccinées de plus de 60 ans se verront infliger à partir du 16 janvier une "amende de 100 euros par mois".

Le gouvernement grec a fait l'annonce de cette amende jeudi en précisant que le vaccin contre la COVID-19 est obligatoire pour cette tranche d'âge.

Le porte-parole du gouvernement, Yannis Economou, a indiqué lors d'un point de presse que "neuf décès sur dix dus au coronavirus concernent cette tranche d'âge", tout en précisant que "sept personnes intubées sur dix avaient plus de 60 ans et huit sur dix n'étaient pas vaccinées".

Comme l'a expliqué M. Economou, c'est dès dimanche prochain que cette mesure entrera en vigueur: "À partir du 16 janvier, les sanctions prévues par la loi seront appliquées et une amende administrative mensuelle de 100 euros sera infligée tant que ces personnes ne seront pas vaccinées."

C'est en novembre dernier que le premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a annoncé que le vaccin serait obligatoire pour les plus de 60 ans. Le premier ministre avait alors déjà précisé que cette mesure entrerait en vigueur le 16 janvier afin de laisser le temps aux citoyens de prendre un premier rendez-vous.

La situation est critique en Grèce et comme l'a souligné le ministre de la Santé Thanos Plevris, le gouvernement a dû mettre en place 50 centres de tests de dépistage près des camps de l'armée afin d'aider aux pharmacies qui doivent procéder à ces tests PCR et transgéniques.

Les données officielles à la fin novembre indiquaient que près de 67% de la population générale en Grèce a été vaccinée et 79% des adultes.

Rappelons enfin que mercredi, les autorités grecques ont annoncé que 77 personnes sont décédées de la COVID-19 au cours des 24 dernières heures, tandis que 670 personnes se trouvaient en réanimation. La pandémie a fait jusqu'ici plus de 21 600 décès en Grèce.