Il force son ami à creuser sa tombe avant de le tuer car il a agressé sa fille.

Il a trouvé d'horribles vidéos dans son téléphone.

Ayoye
Il force son ami à creuser sa tombe avant de le tuer car il a agressé sa fille.

Un père a forcé son ami pédophile à creuser sa propre tombe avant de le tuer après avoir appris qu'il avait agressé sexuellement sa fille.

C'est après qu'il ait vu une vidéo montrant son meilleur ami, Oleg Sviridov, en train d'agresser sexuellement sa fille que Vyacheslav M a décidé de le tuer.

Alors que la police l'accuse d'avoir poignardé son meilleur ami après lui avoir fait creuser sa tombe, Vyacheslav prétend pour sa part qu'il aurait eu une dispute dans la forêt avec Oleg Sviridov et que ce dernier serait tombé accidentellement sur le couteau et qu'il serait mort des suites de cette blessure.

Vyacheslav prétend aussi qu'il a forcé son ami à creuser sa tombe, mais seulement dans le but de luire faire peur.

C'est le mois dernier que Vyacheslav est tombé par hasard sur une vidéo montrant son meilleur ami en train d'abuser sexuellement de sa fille.

Des sources indiquent que dans la vidéo, on peut entendre la fillette dire "Je veux rentrer à la maison".

Après avoir fouillé dans le téléphone de son meilleur ami, Vyacheslav a découvert que ce dernier avait agressé sexuellement d'autres jeunes victimes, dont la fille de son ex-partenaire qui n'avait que six ans.

Le père aurait alors confronté son meilleur ami en lui lançant un ultimatum dans lequel Svidirov devrait se rendre ou dans le cas échéant, Vyascheslav le dénoncerait.

La femme de Vyascheslav a expliqué aux médias locaux sa version des faits quant aux événements qui se sont produits le 25 août: "Vyacheslav était hystérique, sous le choc. Je ne l’avais jamais vu comme ça. Il lui a fallu beaucoup de temps pour revenir à la raison pour m’expliquer. Avec ses mains tremblantes, il a sorti le téléphone d’Oleg et m’a montré une vidéo. Vous ne pouvez pas imaginer ce que j’ai vécu quand je l’ai vu. Je me sentais malade, j’étais étourdi et j'avais la nausée. J’ai tremblé partout. Je n’en croyais pas mes yeux que c’était notre enfant dans la vidéo. Puis mon mari s’est mis à pleurer. Il n’arrêtait pas de répéter : « C’est mon meilleur ami, je lui ai fait confiance avec nos enfants ». Il ne pouvait pas croire qu’Oleg pourrait faire cela."

L'épouse de Vyascheslav a confié qu'elle était ensuite allée confronter le pédophile en compagnie de son mari, tout en ajoutant que Svidirov a alors tenté de poignarder Vyascheslav qui lui, s'est défendu avec la pelle.

Svidirov aurait par la suite "réalisé qu'il n'avait plus de raison de vivre" et il se serait inséré le couteau dans la poitrine.

L'épouse de Vyascheslav a raconté: "Je voulais entendre des remords d’Oleg mais il a seulement dit: « Je ne sais pas comment j'ai fait ». Lui-même a compris qu’il devait soit se suicider, soit aller à la police."

Après avoir enterré le corps, Vyascheslav a donné le téléphone du pédophile à la police, mais il a attendu quelques semaines avant d’avouer la bagarre et de leur dire où se trouvait la tombe.

Vyascheslav est maintenant en résidence surveillée et il pourrait être condamné à une lourde sentence pouvant aller jusqu’à 15 ans de prison s’il est reconnu coupable.

Plus de 2 500 personnes ont signé une pétition pour le soutenir et un juge décidera de ce qui se passera lorsque l'enquête sera terminée.