La Russie a recommencé à attaquer et vise des militaires, mais aussi des civils

Le président ukrainien a confirmé l'information.

Ayoye

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a annoncé que la Russie avait recommencé à lancer des missiles, vendredi matin, cette fois, visant à la fois des militaires et des civils, rapporte The Lad Bible

Jeudi, ce serait 137 personnes qui seraient mortes, et 100 000 civils qui ont fui leur domicile, d'après Sky News.

Vendredi, des explosions se sont fait entendre avant le lever du soleil dans la capitale, Kiev. Les chefs d'État occidentaux ont depuis planifié une réunion d'urgence. Le président ukrainien appelle quant à lui à une aide internationale.

Par crainte de bombardements, des milliers de citadins de la capitale ont pris d'assaut le métro, une fois la nuit tombée. 

Rappelons que le président ukrainien a donné l'ordre d'une mobilisation militaire complète afin de lutter contre l'invasion russe. Son décret publié jeudi prévoit une mobilisation de 90 jours.

Zelensky a sommé l'état-major de déterminer le nombre de gens éligibles aux services, de même que le nombre de réservistes. Il a qualifié les victimes mortes au combat de « héros », en précisant que des centaines d'autres avaient été blessées. 

Le président ukrainien ajoute que, même si la Russie n'affirme cibler que des militaires, des civils ont également été frappés. 

« Ils tuent des gens et transforment des villes paisibles en cibles militaires. C'est une faute qui ne sera jamais pardonnée », a-t-il prévenu. 

Vendredi, le Conseil de sécurité de l'ONU votera sur une résolution condamnant les agissements de la Russie « dans les termes les plus forts ».