Les fans de la Coupe du monde risquent 7 ans de prison s'ils ont une aventure d'un soir au Qatar

« Pour la première fois dans l'histoire de la Coupe du monde, le sexe est interdit »

Ayoye

Les nombreux fans de la Coupe du Monde qui ont l'intention de se rendre très prochainement au Qatar devraient bien se renseigner avant d'arriver à destination, car certaines lois pourraient leur réserver de mauvaises surprises...

Au Qatar, il est strictement interdit d'avoir des relations sexuelles en dehors du mariage. Ceux et celles qui contreviennent à une telle loi s'exposent à une peine d'emprisonnement.

Alors que certains rapports affirment que la peine est généralement d'un an de prison, l'organisation à but non lucratif Human Dignity Trust déclare pour sa part que cette peine peut s'étendre jusqu'à sept ans.

Le Code pénal du Qatar interdit aussi strictement les rapports homosexuels et une fois de plus, ceux et celles qui y contreviennent s'exposent aussi à une peine d'emprisonnement.

Crédit photo: Adobe Stock

Le Daily Star a recueilli le témoignage d'une source à la police qui a expliqué que les partisans célibataires qui se rendront au Qatar devront pratiquer l'abstinence : «Le sexe n'est vraiment pas au menu, à moins que vous ne veniez en couple, mari et femme. Il n'y aura certainement pas d'aventures d'un soir à ce tournoi. Il n'y aura pas vraiment de fête du tout. Tout le monde doit garder la tête froide, à moins que vous souhaitiez risquer d'être coincé en prison. Pour la première fois dans l'histoire de la Coupe du monde, le sexe est interdit. Les fans doivent être préparés.»

Toujours selon la même source policière, on apprend que les conséquences pourraient être très graves: «La culture de la boisson et de la fête après les matchs, qui est la norme dans la plupart des endroits, est strictement interdite. Avec des conséquences très strictes et effrayantes si vous êtes pris. On a le sentiment que cela pourrait être un très mauvais tournoi pour les fans.»

Rappelons enfin que plusieurs groupes ont dénoncé le fait que la Coupe du Monde ait lieu au Qatar, alors que les lois du pays briment la communauté LGBTQ+.