Un délinquant sexuel meurt après s'être fait trancher les parties intimes

C'est un passant qui a fait la macabre découverte...

Ayoye

Un délinquant sexuel de 63 ans est mort des suites d'une hémorragie après s'être fait trancher les parties intimes, rapporte BFM TV.

C'est dimanche le 6 novembre qu'un promeneur de chiens a retrouvé le cadavre de Reginald Alan Roach, un agresseur sexuel âgé de 63 ans.

Le média britannique The Daily Mail a rapporté que le délinquant sexuel serait mort vidé de son sang après s'être fait trancher les parties intimes.

Selon ce qu'ont indiqué les autorités, le corps de M. Roach se trouvait dans une zone industrielle désaffectée de Bryn Cegin, à Bangor.

La coroner principale par intérim pour le nord-ouest du Pays de Galles, Kate Sutherland, a dit croire que la cause provisoire du décès de M. Roach est liée à « un choc et une hémorragie dus à des plaies en lien avec le retrait des organes génitaux ».

Les médias locaux ont rapporté que M. Roach vivait à l'auberge de jeunesse Ty Newydd sur Llandygai Road, Bangor.

Crédit Photo: Courtoisie Police

Il faut savoir qu'une semaine avant le décès de M. Roach, ce dernier avait comparu devant le tribunal de première instance de Llandudno le 31 octobre pour une accusation de ne pas s'être conformé aux exigences de notification concernant le registre des délinquants sexuels du poste de police de Caernarfon le 13 septembre 2022.

En août dernier, M. Roach avait reconnu s'être exposé devant un employé d'un hôtel Travelodge et le délinquant sexuel avait alors été condamné à 16 semaines de prison avec sursis, en plus d'avoir été condamné à verser une indemnité de 150 £ au travailleur dégoûté par son comportement.

M. Roach devait également s'enregistrer comme délinquant sexuel.

Un porte-parole de la police du nord du Pays de Galles a déclaré que « suite à une autopsie du ministère de l'Intérieur, et pour mettre fin aux spéculations inutiles, nous pouvons confirmer que nous ne recherchons personne d'autre en relation avec la mort de Reginald Alan Roach ».

La police a toutefois fourni la description d'un suspect en demandant l'aide du public.