Un infirmier meurt dans les toilettes après plus de 250 heures de temps supplémentaire

Il est décédé d'une overdose

Ayoye
Un infirmier meurt dans les toilettes après plus de 250 heures de temps supplémentaire

Un infirmier qui avait accumulé plus de 259 heures en temps supplémentaire en seulement quatre mois a été retrouvé mort dans les toilettes d’un hôpital. Une enquête a révélé qu’il est décédé d’une surdose de drogue.

C’est le 20 janvier dernier que Philip Pengson, 35 ans, a perdu la vie.

Des collègues de l’infirmier ont rapporté qu’au cours des derniers mois de sa vie, le jeune homme disparaissait parfois pendant de longues périodes lors de ses quarts de travail.

Jessica Ubag, qui était une collègue de l’infirmier, a expliqué à un enquêteur : « J’ai remarqué qu’il avait disparu à nouveau et je lui ai envoyé un message et je l’ai appelé, mais il n’a pas répondu aux appels. Environ 30 ou 40 minutes se sont passées et il est revenu à la salle d’urgence. J’ai expliqué que j’étais inquiète pour lui et je l’ai interrogé sur la raison pour laquelle il était parti depuis si longtemps. Il m’a dit : « Qu’est-ce que tu penses, que je prends de la drogue ou quelque chose comme ça ? » Il m’a dit qu’il se sentait épuisé et qu’il voulait être seul. »

Une autre collègue de Philip Pengson, Kristy Juinio, a déclaré que Jessica Umbag était venue la voir vers 18 heures, car elle n’arrivait pas à trouver l’infirmier : « Nous avons vérifié le vestiaire des hommes et il y avait une cabine de toilette verrouillée. Nous avons frappé à la porte et avons décidé d’attendre 10 minutes pour voir si quelqu’un sortait. Cependant, un médecin est venu et nous a dit que nous devions ouvrir la porte immédiatement. Nous avons forcé la porte et avons trouvé Philip effondré. »

De son côté, Jessica Umbag a aussi fourni sa version des faits en affirmant: « Nous avons trouvé Philip et avons crié aux autres d’appeler à l’aide […] j’ai vu Philip sur le sol et je les ai vus essayer de le réanimer. On m’a alors dit qu’il était décédé. »

Philip Pengson était un immigrant philippin qui s’était installé en 2017 au Royaume-Uni pour travailler au Royal Surrey Hospital de Guildford. Il avait une femme et deux enfants.

Le coroner a révélé qu’un rapport toxicologique préparé par John Slaughter avait indiqué que le niveau de drogue dans le sang de M. Pengson était suffisamment élevé pour causer sa mort et un examen post-mortem a conclu que l’infirmier était mort d’une toxicité médicamenteuse.

La coroner Anna Loxton a déclaré en conclusion de son enquête: « J’ai envisagé une conclusion de suicide, en gardant à l’esprit la méthode. Mais il n’y a aucune trace que Philippe avait l’intention de se suicider. Cependant, il aurait été conscient des risques compte tenu de son expérience professionnelle. […]  Je vais enregistrer la mort de M. Pengson comme une mort liée à la drogue. »