Un jeune homme meurt en tentant de sauver une femme en train de se noyer dans une rivière

Il a sauté à l'eau sans hésiter.

Ayoye
Un jeune homme meurt en tentant de sauver une femme en train de se noyer dans une rivière

Un jeune héros a sacrifié sa vie en tentant de sauver celle d'une femme qui venait de tomber du London Bridge.

C'est le 24 avril dernier que Folajimi Olubunmi-Adewole, un jeune homme de 20 ans, a couru à la rescousse d'une femme en détresse qui hurlait "aidez-moi, je ne peux pas nager".

Le héros de 20 ans n'a pas hésité un instant avant de sauter dans le fleuve de la Tamise à l'aide d'un autre homme nommé Joaquin Garcia. Les deux hommes ont donc nagé une quarantaine de mètres afin de récupérer la femme en détresse, mais c'est peu après que le jeune garçon de 20 ans a eu des ennuis qui l'ont empêché de regagner le rivage.

La police maritime est intervenue très rapidement et elle a été en mesure de sauver la femme et M. Garcia, mais il était malheureusement trop tard pour M. Olubunmi-Adewole, dont le corps a été retrouvé cinq heures plus tard.

Les résultats du rapport du coroner à la suite de l'enquête sur la mort de M. Olubunmi-Adewole ont été révélés cette semaine au tribunal de Southwark.

Le coroner adjoint, le Dr Julian Morris, a expliqué au tribunal que le jeune héros de 20 ans était né au Nigéria et qu'il arrivait de son travail dans un restaurant du centre de Londres lorsqu'il a traversé le London Bridge vers minuit.

Le père de du jeune homme de 20 ans, Michael Adewola, 63 ans, et sa mère Olasunkanmi Adewole, 54 ans, ont déclaré en entrevue avec The Sun qu’ils étaient fiers que leur fils ait tenté l'impossible pour sauver la vie de la femme en détresse: "Jimi était un jeune homme très gentil et gentil, il était le cœur de notre famille. Il était plein de vie, il avait sa vie à vivre, il était ambitieux et il était si doué. C’était un garçon précieux, si respectueux et il avait un cœur pur."

Le maire de Londres, Sadiq Khan, a aussi tenu à rendre hommage au jeune héros en affirmant qu'il était "le meilleur d’entre nous".

La police de la ville de Londres a révélé avoir l'intention d'accorder à titre posthume au jeune homme un prix de la Royal Humane Society pour sa "bravoure et ses actions désintéressées".